Le Signal Qatar: Durant le Mondial 2022, le temps de travail dans le public sera réduit, pour désengorger les routes

Infrastructures

La BOAD veut réaliser plus de 12 000 km de routes d'ici à 2025

Publié le: jeu. 11/08/2022, 18:13

La Banque Ouest africaine de développement (BOAD) a décliné un plan qui vise à impacter durablement la vie des populations de la zone UEMOA. Les indicateurs se repartissent notamment entre l'agriculture, l’accès à l’électricité et les transports

La mise à jour du réseau routier permettra d'atteindre les objectifs de développement. Ph. DR

Selon le pictogramme affiché sur son compte Twitter, la BOAD vise d’ici à l’horizon 2025 « 12 700 km de routes construites réhabilitées ou entretenues ».


Les routes qui contribuent à l’intensification des échanges et à la libre circulation des personnes sont des vecteurs essentiels à l’intégration et à la compétitivité des économies.


Dans le même projet, il est prévu la création de 12 170 hectares de terres irriguées et une production rizicole d’environ 170 000 tonnes.  Ceci devrait être une avancée décisive dans la lutte pour l’autosuffisance alimentaire et une solution face à l’insécurité alimentaire.


En matière d’énergie, l’ambition est d’atteindre l’installation de 380 MW de puissance électrique pour faire tournée les industries et assurer le fonctionnement des services sociaux de base.


En 2021, 439,4 milliards FCFA ont été mis à la disposition des économies de la Région spécifiquement des financements en faveur de domaines prioritaires. Les transports et la digitalisation viennent en tête avec une part de 240,8 milliards. Les autres secteurs bénéficiaires sont l’agriculture et la sécurité alimentaire, l’énergie et les ressources naturelles, l’éducation et la santé, indique le rapport annuel de la Banque.


Célestin KOUADIO

kcelest1@yahoo.fr

image-pub
acturoute youtube
Côte d’Ivoire: Conversations de l’Indépendance 62

Exclusif! A l’occasion du 62e anniversaire de l’Indépendance de la Côte d’Ivoire célébré le 7 août 2022, Acturoutes TV a réalisé des conversations avec les plus hauts dirigeants du pays. On parle de façon décontractée, dans le ton de la fête... Le premier ministre Patrick Achi, des ministres d’Etat et plusieurs ministres ont accepté de jouer le jeu. Des figures emblématiques y ont également souscrit.

image-pub