Le Signal Bengladesh: Une section de la ligne 1 du métro de Dhaka va être inaugurée avant fin décembre 2022

Edition Spécial COP 27

La BOAD à la COP 27, « concilier climat et développement »

Publié le: jeu. 17/11/2022, 02:03

« La BOAD se positionne comme la banque de référence au cœur de l’action climatique pour le développement durable de l’UEMOA ». C’est ainsi que la Banque Ouest-Africaine de Développement se présente à la COP 27.

Le stand de la BOAD à la COP 27, mercredi soir, après la fermeture de l'exposition. Ph.: BK

Son stand ne passe pas inaperçu. Impossible de le louper dans la zone d’exposition dédiée aux délégations. Ses messages sont t tout aussi visibles : « Finance climat » ou encore « concilier climat et développement ».


De fait, la banque a fait le diagnostic. « Les chocs climatiques dans les pays de l’UEMOA sont dévastateurs et menacent les perspectives de développement des Etats : augmentation de températures, changements dans les régimes pluviométriques, occurrence plus fréquente et plus intense d’événements climatiques extrêmes, perte accélérée de la biodiversité, dégradation des terres, élévation du niveau de la mer, etc. ». Ce constat sans complaisance a conduit les dirigeants de la banque à prendre des décisions importantes.


Avec sa nouvelle vision contenue dans le « plan Djoliba », plan stratégique 2021-2025, la BOAD a acté l’idée d’augmenter  (et de façon durable) l’impact de ses interventions sur l’intégration et la transformation de l’Afrique de l’Ouest. En annonçant accorder désormais 25% de ses engagements au financement climatique, la BOAD annonce la traduction en acte des décisions qu’elle prend. Se faisant, elle fait également corps avec l’esprit de la COP 27 qui se veut la COP de « l’implémentation », la réalisation des promesses.


Repenser les bâtiments et les transports


L’action de la banque ouest-africaine ne manquera pas de transformer la ville, les zones urbaines de l’espace UEMOA. En effet, selon ses experts, la population de zone va plus que doubler dans les trente prochaines années, avoisinant les 300 millions d’habitants. Ce qui engendrera inéluctablement « une forte urbanisation des grandes villes de la zone, qui entraînera des défis énormes obligeant les États à évoluer vers des modèles durables qui privilégient une transition urbaine avec la construction d’infrastructures (bâtiment et transports) et d’espaces urbains verts climato-intelligents ».


Face à ces problématiques, le président de la BOAD, Serge Ekué, rassure : « accompagner les États à développer des modèles d’urbanisation durable avec des villes et des infrastructures résilientes au changement climatique ». Pour ce faire, M. Ekué et ses équipes sont elles-mêmes passées par la case transformation. Une « nouvelle organisation interne » est donc à l’œuvre, pour une « montée en compétence du capital humain ». La transformation interne conduite par le président de la BOAD vise aussi « l’évolution de la culture d’entreprise et l’instauration de nouvelles valeurs ».


Barthélemy KOUAME

Envoyé spécial à Charm el Cheikh (Egypte)

kouamebarthelemy23@gmail.com

image-pub
acturoute youtube
Abidjan: L’opération de curage des caniveaux lancée depuis le 24 juin, l’AGEROUTE sensibilise

Dans ce communiqué, l’Agence de gestion des routes de Côte d’Ivoire (AGEROUTE) donne des informations sur l’opération de curage des caniveaux lancée depuis le 24 juin 2022 à Abidjan. A cette occasion, l’agence fait des recommandations aux populations et aux usagers de la route. (Acturoutes TV, le 22 juillet 2022). www.acturoutes.info

image-pub