Direct Trafic | Le trafic routier en Direct
fermer réduire agrandir

Le Signal

  • Algérie: les vols de rapatriement suspendus durant le mois de mars
  • Cameroun: l'Etat veut construire un 2e pont de 60 milliards FCFA sur le Dibamba
  • Abidjan: 504 mille doses de vaccin anti-covid livrées
  • Abidjan: les vaccins anti-covid acheminés par un vol d'Emirates
  • Abidjan: 200 taxis neufs réceptionnés par le FDTR
  • Pont Houphouët-Boigny: les travaux de réhabilitation exécutés à 73%
  • Ghana: 600 000 doses de vaccin anti-covid attendues le 02 mars
  • Etats-Unis: le champion de golf Tiger Woods victime d'un accident de la route
  • Sénégal: 3 locomotives livrées à la Société nationale des chemins de fer
  • Tunisie: la PDG de TunisAir limogée, deux mois après sa nomination

Carrefour Indénié: le réseau d'assainissement en rénovation

Gros PlanPublié le 25-04-2012 15h36

Des aménagements ont été réalisés pour empêcher l'eau d'inonder la voie de circulation. Ph. Acturoutes

Abidjan-Carrefour de l’Indénié. L’évolution des travaux de réhabilitation en cours  tend à convaincre que rien ne sera plus comme avant à ce point stratégique du réseau routier abidjanais, réputé pour ses scènes d’inondation à la moindre pluie et situé à l’intersection de la rue du Lycée technique et du boulevard de la Corniche, en venant de Cocody, du boulevard De Gaulle à partir du Plateau et de l’Avenue Reboul, à Adjamé, Description.

Curage de canaux à Abobo et Adjamé
Pour comprendre ce qui se passe au carrefour de l’Indénié, il faut remonter plusieurs kilomètres en amont, précisément à Abobo. Sur la voie qui longe le Zoo, est ouvert un chantier de réhabilitation du système d’assainissement. C’est la première section de l’ensemble des travaux visant à rendre praticable le carrefour Indénié en tout temps.

L’ouvrage à Abobo comprend un caniveau totalement curé et débouchant sur un égout. L’eau de ruissellement en provenance de la zone, y compris le quartier de Williamsville, y subit un épurement sommaire avant d’être dirigé vers le sud, en direction d’Adjamé par une canalisation.

A Adjamé la seconde section de l’ouvrage se trouve à l’angle du boulevard De Gaulle et du boulevard Mitterrand au versant de l’ex-quartier précaire Washington. C’est là qu’a été construit un bassin de retenue d’eau, appelé bassin du Gourou. Comme l’indique son nom, ce dispositif à l’allure d’un lac artificiel canalise une bonne partie de l’eau en provenance de la zone nord et permet aux objets lourds ainsi que le sable de se déposer en profondeur. Cette installation a connu la réhabilitation de ses canaux sur le flanc Ouest, du côté d’Adjamé-Fraternité Matin.

L’eau une fois de plus débarrassée des déchets solides est évacuées vers le carrefour de l’Indénié où après un dernier traitement, elle se jette à la lagune Ebrié.

Le chantier au carrefour de l’Indénié concerne des travaux de curage et création de bassin tampon le long des canaux C1 et C2 dudit carrefour et l’aménagement de la baie de Cocody. La réalisation confiée à l’entreprise Franzetti fait partie des 6 marchés conclus sur les 9 prévus dans le volet assainissement du Programme d’urgence d’infrastructures urbains (PUIUR) financés par la Banque Mondiale pour un coût de 5,7 milliards CFA.
.
Bataille ouverte contre les ordures et déchets solides
A notre passage sur les lieux, quatre pelleteuses appuyées par des camions dans des incessants va-et-vient étalaient, sur les bords du canal géant, le sable puisé du canal. Il est prévu tout au long du système de drainage un revêtement en gazon, moyen trouvé pour fixer le sable et empêcher son retour dans le grand conduit. Des plaques de bétons sont prévues pour rehausser d’un mètre la bordure.   

Car, tout le monde en est convaincu, le mal dont souffrait le carrefour Indénié vient des ordures et du sable qui sont charriés par les eaux de pluies. A cela, le comportement incivique des populations qui connectent directement leurs canaux d’eau usée au réseau d’assainissement, n’est pas étranger. Les issues bouchées, la chaussée était chaque fois engloutie par les eaux, entrainant une paralysie du trafic automobile dont les répercusions se faiasaient sur l'ensemble du réseau routier du District. 

Quand ce sédiment sableux et des tonnes de déchets plastiques gisaient dans ce grand canal, il y a quelques temps, peu d’usagers évaluaient les véritables dimensions de l’ouvrage. A présent, l’infrastructure d’assainissement réapparait au grand jour: 64m de large pour une profondeur d’environ 2m par rapport au niveau du sol terminé par deux dalots.

4 mois de travaux à déplacer des engins sous le soleil, et même de nuit, à affronter des crocodiles sortis de nulle part. Les ouvriers et les concepteurs des aménagements savent qu’ils n’ont pas droit à l’erreur, vu les critiques adressées au Ministre de la salubrité d’alors, Mel Théodore, dont le plan pour donner une nouvelle allure au carrefour par des espaces boisés, un écran géant et une fontaine  s’est finalement soldé par un flop retentissant. On lui a reproché d’avoir privilégié l’esthétique sur l’utile.

Un déversoir et un aspirateur, les clés d’une innovation
Deux grandes innovations ont été ajoutées par les ingénieurs pour corriger les imperfections du système : un déversoir et un aspirateur.

Le premier est une élévation de la forme d’un gros d’eau d’âne qui traverse la canalisation dans sa largeur. Il sépare le canal en deux parties et réduit le débit de l’eau dans sa course vers les deux dalots ouvrant l’accès à la lagune. La première partie est appelée un décanteur. Une grille métallique de 1,5m est en train d’être installée sur ce déversoir pour contenir une dernière fois les déchets solides qui auraient échappé aux deux filtres situés en amont.

L’aspirateur est une canalisation annexe d’un mètre de diamètre qui complète le rôle joué par le décanteur. Contrôlé par une vanne, il aspire à chaque ouverture l’eau en stagnation dans le décanteur et permet d’avoir une surface totalement sèche dans le grand canal. C’est ce système qui a permis de construire le déversoir et qui permet la pose de la grille de séparation, comme l’a constaté Acturoutes.

Aux dires de M. Saydou, un technicien de l’entreprise Franzetti, rencontré sur le chantier, aucun ouvrage d’assainissement d’une telle envergure n’existe sur le territoire national.

« Au début des travaux, même nos chefs doutaient des chances de réussite du plan proposé. Mais ils on fini par comprendre que c’était la meilleure solution pour sauver le carrefour de l’Indénié », confie-t-il.

Il n’y aura plus d’inondation sur le carrefour, ont promis des ouvriers sur le chantier. Les premières pluies des derniers jours comme un test, sont en train de leur donner raison avant la livraison définitive, prévue au plus tard au début du mois de Mai, du système d’assainissement rénové.

Célestin KOUADIO
c.kouadio@acturoutes.info

Laissez un commentaire, un cadeau vous attend...Chaque jour, commentez les articles que vous lisez sur Acturoutes.info. Donnez votre avis, dénoncez ce qui ne va pas et proposez vos solutions. Sur les articles que vous lisez, cliquez sur J′aime et partager pour les partager avec vos amis et proches en un clic. Pour le reste, regardez dans ACTUROUTES Cadeaux ! ACTUROUTES récompense votre fidélité. Des cadeaux vous attendent...

Lire également: