Direct Trafic | Le trafic routier en Direct
fermer réduire agrandir

Le Signal

  • Cameroun: 400 exposants attendus au 1ern Salon du bâtiment, en avril
  • Guinée:"timide" reprise des activités sur l'axe Cosa-Bambeto, après des manifs.
  • Espagne: un réseau de trafic d’héroïne démantelé
  • Libye: 450 migrants secourus en mer des gardes-côtes, lundi
  • Transp. aérien: le personnel d'Air France réclame une augmentation de 6%
  • Anyama: séance de sensibilisation sur le projet l'autoroute "Y4"
  • France: trois morts dans un accident d'avion privé dimanche
  • Iran: un avion s'est écrasé ce dimanche et a fait 66 morts
  • France: mort "accidentelle" d'un voyageur dans le métro de Paris
  • Bloléquin: un conducteur de moto taxi abattu, des biens détruits, samedi

AGEROUTE et ACTUROUTES, nouveaux partenaires, vous invitent

PortraitPublié le 08-12-2009 07h39

Le DG de ACTUROUTES et son collaborateur, heureux de poser avec le DG de AGEROUTE (au c.).

Depuis le 17 novembre dernier, l’Agence de gestion des routes (AGEROUTE) et ACTUROUTES, le journal des routes et du trafic, sont officiellement partenaires. Le contrat qui lie l’agence de l’Etat à l’entreprise de média a été signé, pour assurer notamment plus de fluidité sur les routes d’Abidjan, au moment où ont lieu des travaux de construction ou de réparation de voies dans la capitale économique.

 

ACTUROUTES s’impose ainsi comme un acteur nécessaire des routes en Côte d’Ivoire. Mais, le plus intéressant dans cette liaison, c’est l’occasion qui s’offre au groupe de pouvoir mettre à la disposition de tous les Abidjanais « Direct’Trafic », le service infos trafic routier, sans qu’ils aient à payer un droit d’abonnement.

 

C’est le meilleur cadeau que ACTUROUTES a toujours voulu offrir aux usagers de la route. Que cela arrive en fin d’année, caractérisée par l’intensification des mouvements sur les routes, réjoui énormément toutes les équipes qui travaillent tous les jours, sans relâche.

 

Automobilistes, motards, cyclistes,…piétons. Tous ont droit chacun à un accès gratuit à « Direct’Trafic ». En appelant le 22502115 ou en écrivant à info@acturoutes.info. Pour connaître tout le programme des travaux qui ont lieu, et les dispositions pratiques prises sur les différents chantiers, pour réguler la circulation. Bien plus, les Ivoiriens qui suivront « Direct’Trafic », au cours des deux prochains mois (durée du contrat) bénéficieront de la totalité des informations données en temps réel par ACTUROUTES : l'état du trafic à différents endroits, la météo routière, les accidents, les incidents, les incendies, les manifestations sur les voies, les localisations ou itinéraires des événements programmés sur les voies, les pannes en pleine chaussée, l'état des feux tricolores et autres signalisations, les mauvais stationnements, la pollution de l’air, la température, l’éclairage des voies…

 

En août dernier, quand il a reçu la direction générale de ACTUROUTES, le directeur général de AGEROUTE se félicitait déjà de l’existence d’un tel service, et avait pris l’engagement de faire aboutir un accord qui puisse permettre aux usagers de mieux supporter les désagréments « inévitables » générés par les travaux dont le lancement a été placé sous la présidence effective du Chef de l’Etat.

 

Rejoignez-nous !

Bouaké Fofana a donc tenu parole. Mais au-delà de la promesse tenue, c’est une invitation à un changement effectif de mentalité dans l’utilisation des routes que lance le DG de AGEROUTE. Au 21e siècle, les usagers ont droit à l’information routière. Ils ont le droit de connaître à l’avance l’état et les conditions de la circulation. Eux-mêmes ont le devoir d’accueillir l’information qui se trouve d’ailleurs dans leur ordinateur et dans téléphone mobile. Sur eux. Pour minimiser les désagréments quotidiens, protéger leur vie et celle des autres.

 

A ACTUROUTES, l’action de M. Fofana et de AGEROUTE sonne comme un appel à une mobilisation de tous ceux qui agissent d’une façon ou d’une autre sur la route. Faire connaître les événements qu’ils créent ou qu’ils gèrent est d’une nécessité vitale. Cela peut améliorer la vie sur nos routes. Cela peut sauver la vie. Ailleurs, dans les pays dits développés, il y a longtemps qu’on a intégré les infos trafic routier dans la vie de tous les jours. Et justement, ces infos font indubitablement partie des ingrédients qui confèrent le statut de pays développé. Ne dit-on pas que la route précède le développement ?

 

Sociétés publiques et privées, collectivités et personnes physiques, rejoignez AGEROUTE et ACTUROUTES. Rejoignez-nous ! Le développement du pays entraînera forcément le vôtre.

 

L’Editorial de

Barthelémy KOUAME

barthelek@acturoutes.info

Laissez un commentaire, un cadeau vous attend...Chaque jour, commentez les articles que vous lisez sur Acturoutes.info. Donnez votre avis, dénoncez ce qui ne va pas et proposez vos solutions. Sur les articles que vous lisez, cliquez sur J′aime et partager pour les partager avec vos amis et proches en un clic. Pour le reste, regardez dans ACTUROUTES Cadeaux ! ACTUROUTES récompense votre fidélité. Des cadeaux vous attendent...

Lire également: