Direct Trafic | Le trafic routier en Direct
fermer réduire agrandir

Le Signal

  • Abidjan: plusieurs camions citernes en feu à la GESTOCI, jeudi
  • Togo: le Burkinabé Nikiéma a remporté le Tour cycliste 2018
  • Cocody: la sortie de route d’un véhicule a fait un blessé, lundi
  • Abidjan: départ du Président Ouattara à Lomé pour un sommet de la CEDEAO
  • Axe Abidjan-Alépé: fin des travaux de construction du pont sur la rivière Djibi
  • Sport auto: démarrage de la 29e édition du "Rallye de Gagnoa", ce samedi
  • Abidjan: une opération d'adressage débute en septembre (Gouvernement)
  • France: l'ex-ministre Arnaud Montebourg victime d'un accident, sans gravité
  • Australie: des Camerounais, venus pour les Jeux du Commonwealth, introuvables
  • Algérie: un avion militaire s'est écrasé ce mercredi près d'Alger

Carburant: le ministère du commerce traque les pompistes "véreux"

PortraitPublié le 04-11-2009

Les pratiques frauduleuses alourdissent la facture des automobilistes. Ph Acturoutes

Les services de la métrologie du ministère ivoirien du commerce sont à pied d’œuvre dans les stations de distribution de produits pétroliers. Objectif : débusquer les revendeurs indélicats qui se livrent à des manipulations frauduleuses à la pompe dans la vente des hydrocarbures, notamment le carburant, aux consommateurs. 

 

Le procéder consiste à livrer à l’automobiliste, via des pompes truquées, une quantité de carburant inférieure à celle qu’il commande et paye. 

 

Le ministre Youssouf Soumahoro expressément arrivé à la Télévision nationale, au JT de dimanche soir, pour expliquer  le sujet a mentionné que « 13% des stations services visitées par ses agents ont dépassé le seuil de tolérance qui est de +ou- 5/1000 ». Au-delà, le consommateur est perdant, a précisé le ministre qui nie toute défaillance technique des instruments de mesure.

 

Selon lui, il s’agit plutôt d’une pratique frauduleuse résultante de l’utilisation « anormale » des volucompteurs installés dans les stations services dont certaines ont été mises sous scellés par les agents du ministère appuyés par les forces de police lors de contrôles inopinés.

 

Autrement dit, à ces différents points, les gérants guidés par le souci de gonfler leurs bénéfices ont pompé de l’air à la place du gasoil ou de l’essence dans les réservoirs des automobilistes faisant supporter à ces derniers le poids du prix élevé et d’un circuit parallèle de distribution du carburant. 

 

M. Youssouf Soumahoro a mis en garde les opérateurs économiques engagés dans la distribution du carburant contre les sanctions administratives et pénales qu’encourent tous ceux qui  seront pris dans ces spéculations illicites que réprime la loi du 26 juin 1962. 

 

 « Il s’agit de traduire en acte le souci permanent qu’a le gouvernement pour le bien-être du peuple », s’est-il résumé en commentant l’important équipement mis à la disposition des contrôleurs par l’Etat ivoirien. 

 

Célestin KOUADIO

c.kouadio@acturoutes.info

Laissez un commentaire, un cadeau vous attend...Chaque jour, commentez les articles que vous lisez sur Acturoutes.info. Donnez votre avis, dénoncez ce qui ne va pas et proposez vos solutions. Sur les articles que vous lisez, cliquez sur J′aime et partager pour les partager avec vos amis et proches en un clic. Pour le reste, regardez dans ACTUROUTES Cadeaux ! ACTUROUTES récompense votre fidélité. Des cadeaux vous attendent...

Lire également: