Direct Trafic | Le trafic routier en Direct
fermer réduire agrandir

Le Signal

  • Algérie: les vols de rapatriement suspendus durant le mois de mars
  • Cameroun: l'Etat veut construire un 2e pont de 60 milliards FCFA sur le Dibamba
  • Abidjan: 504 mille doses de vaccin anti-covid livrées
  • Abidjan: les vaccins anti-covid acheminés par un vol d'Emirates
  • Abidjan: 200 taxis neufs réceptionnés par le FDTR
  • Pont Houphouët-Boigny: les travaux de réhabilitation exécutés à 73%
  • Ghana: 600 000 doses de vaccin anti-covid attendues le 02 mars
  • Etats-Unis: le champion de golf Tiger Woods victime d'un accident de la route
  • Sénégal: 3 locomotives livrées à la Société nationale des chemins de fer
  • Tunisie: la PDG de TunisAir limogée, deux mois après sa nomination

Le BTP a perdu entre 30% et 50% du chiffre d'affaires à cause du covid-19

ActualitéPublié le 20-02-2021 15h22

Le secteur du BTP reste une niche de richesses pour l'économie ivoirienne. Photo d'archives

La pandémie du coronavirus a frappé de plein fouet l’écosystème des activités économiques à l’échelle mondiale. Le secteur du BTP en Côte d’Ivoire n’y a pas échappé. Et les coups ont été portés là où ça fait le plus mal: les chiffres d’affaires.

Selon le vice président du Groupement ivoirien du Bâtiment et travaux publics (GIBTP), Lamine Koné, qui présidait  jeudi le lancement de l’édition 2021 du Salon des infrastructures d’Abidjan (SIA), les acteurs du secteur ont perdu «entre 30 et 50% du chiffre d’affaires en 2020».

Les mesures drastiques instaurées aux premières heures de la pandémie ont donné lieu au ralentissement dans les usines de production de matériaux (fer, ciment, béton). En aval, les ouvriers sur les chantiers ont ralenti la cadence, vu que les effectifs ont été réduits pour respecter le principe de distanciation sociale. Sans compter le couvre-feu qui limitait la marge de manœuvre.

Par ailleurs, la fermeture des frontières aériennes et maritimes a perturbé l’approvisionnement en matériaux importés, tout comme l’arrivée de techniciens expatriés a été suspendue. De grands projets d’infrastructures tels que le 4e pont d’Abidjan en ont fait la triste expérience.

Loin de s’avouer vaincus face à cette épreuve, les professionnels du BTP ont fait preuve de résilience. Ils restent dans la dynamique d’expansion des activités tout en étant innovants et flexibles.

«Cette pandémie nous fait découvrir de nouvelles approches, de nouvelles façons de travailler. Il nous appartient à nous décideurs de nous adapter à cet environnement», a indiqué Lamine Koné.

Toutes les pistes de cette démarche résiliente seront présentées à la quatrième édition du SIA prévue en mai, en mode virtuel. Rendez-vous d’échange d’expérience et d’approfondissement des thématiques liées aux bâtiments et travaux publics, le SIA via Internet garde les mêmes objectifs.

Tout en saluant le soutien du gouvernement qui a mis en place divers fonds d’appui aux entreprises, M. Koné dit attendre d’autres mesures notamment en termes d’allègement fiscal qui permettront de relancer les activités.

Secteur à fortes potentialités, le BTP enregistre un taux d'accroissement annuel de 26% et emploie 28 000 personnes. En 2017, le chiffre d’affaires global s'élévait à 1 332 milliards F CFA, avec une contribution à hauteur de 6,4% au PIB selon des sources officielles. 

Célestin KOUADIO
c.kouadio@acturoutes.info

Laissez un commentaire, un cadeau vous attend...Chaque jour, commentez les articles que vous lisez sur Acturoutes.info. Donnez votre avis, dénoncez ce qui ne va pas et proposez vos solutions. Sur les articles que vous lisez, cliquez sur J′aime et partager pour les partager avec vos amis et proches en un clic. Pour le reste, regardez dans ACTUROUTES Cadeaux ! ACTUROUTES récompense votre fidélité. Des cadeaux vous attendent...

Lire également: