Direct Trafic | Le trafic routier en Direct
fermer réduire agrandir

Le Signal

  • Algérie: les vols de rapatriement suspendus durant le mois de mars
  • Cameroun: l'Etat veut construire un 2e pont de 60 milliards FCFA sur le Dibamba
  • Abidjan: 504 mille doses de vaccin anti-covid livrées
  • Abidjan: les vaccins anti-covid acheminés par un vol d'Emirates
  • Abidjan: 200 taxis neufs réceptionnés par le FDTR
  • Pont Houphouët-Boigny: les travaux de réhabilitation exécutés à 73%
  • Ghana: 600 000 doses de vaccin anti-covid attendues le 02 mars
  • Etats-Unis: le champion de golf Tiger Woods victime d'un accident de la route
  • Sénégal: 3 locomotives livrées à la Société nationale des chemins de fer
  • Tunisie: la PDG de TunisAir limogée, deux mois après sa nomination

Issa Ouattara: "Le PTUA n’a jeté aucune famille à la rue"

ActualitéPublié le 16-02-2021 16h37

Le coordonnateur du PTUA précise tous les volets du projet se déroulent dans l'intérêt des populations. Ph. d'archives

Le coordonnateur du Projet de transport urbain à Abidjan (PTUA), Issa Ouattara, a tenu à apporter un éclaircissement sur la situation des populations déguerpies à Attecoubé dans le cadre des travaux du 4e pont.

«Nous sommes surpris de constater que nous sommes incriminés par un organe de presse qui indique que nous avons jeté des personnes à la rue, sous la pluie. Nous nous sentons pas concernés par ces faits», a-t-il précisé face à la presse, vendredi à Yopougon, en marge d’une rencontre avec les populations.

La nouvelle qui a suscité ce démenti faisait état de ménages, situés sur l’emprise réservée au projet, vidés de force de leurs habitations et abandonnés dans les rues à Attecoubé.  

La lumière des faits apportée par M. Ouattara présente un propriétaire de bâti qui serait venu déloger les locataires, alors qu’il a déjà été indemnisé. Or, selon les dispositions en la matière, une fois qu’un propriétaire a perçu son indemnisation, son bâti tombe dans le patrimoine de l’Etat. Les locataires n’avaient donc rien à payer. Au contraire, ils bénéficient d’une protection jusqu’à ce qu’ils soient eux aussi indemnisés.

«Nous avons donné des instructions pour que les concernés puissent être réintégrés dans les maisons», a ajouté notre interlocuteur, soulignant que les opérations de délocalisation de populations impactées par le projet du 4e pont ont été suspendues depuis un mois.

Autre démenti, celui relatif aux attributaires du projet de dédoublement de la sortie Est d’Abidjan, c’est-à-dire la route qui part du carrefour de la Zone Industrielle de Yopougon au péage de Thomasset (Anyama). Des informations indiquaient que les travaux ont été confiés à une entreprise burkinabé, laissant penser à un marché gré à gré.

Le coordonnateur du projet a précisé de nouveau que les travaux seront exécutés par Chico, un groupe de BTP chinois, désigné après «un appel d’offres international». La même entreprise réalise une des sections de la Y4 comprise entre Alépé jusqu’au stade d’Ebimpé

«Pour nous, ce n’est pas la nationalité qui compte mais la capacité de l’entreprise à réaliser les travaux», a insisté M. Ouattara.

Célestin KOUADO
c.kouadio@acturoutes.info

Laissez un commentaire, un cadeau vous attend...Chaque jour, commentez les articles que vous lisez sur Acturoutes.info. Donnez votre avis, dénoncez ce qui ne va pas et proposez vos solutions. Sur les articles que vous lisez, cliquez sur J′aime et partager pour les partager avec vos amis et proches en un clic. Pour le reste, regardez dans ACTUROUTES Cadeaux ! ACTUROUTES récompense votre fidélité. Des cadeaux vous attendent...

Lire également: