Plus d'infos fermer
Direct Trafic | Le trafic routier en Direct
fermer réduire agrandir

Le Signal

  • Cameroun: réouverture de l'espace aérien, les vols commerciaux ont repris
  • Abidjan: 3 personnes interpellées pour l'organisation de voyages clandestins
  • Guinée-Equatoriale: le gouvernement demande le départ de la représentante de l'OMS
  • Transport aérien: Brussels Airlines reprend la desserte d'Abidjan fin août
  • Automobiles: Renault compte supprimer 15 000 emplois dans le monde
  • Pays-Bas: Blé Goudé autorisé à se déplacer en tout lieu avec son passeport
  • Belgique: Les conditions de liberté de Laurent Gbagbo allégées
  • Belgique: Laurent Gbagbo autorisé à se déplacer avec son passeport
  • USA: un vol de rapatriement d'Ivoiriens décollera de Newark mardi 2 juin
  • Transport aérien: 25 milliards de la BOAD pour rénover les aéroport de Bouaké et Korhogo

Transport urbain: les "wôro wôro" n'ont plus accès au Plateau

ActualitéPublié le 31-03-2020 11h54

Les autorités communales ne veulent plus prendre de risque face à la menace du coronavirus. Ph. d'archives

La commune du  Plateau se barricade, face au coronavirus. L’accès au centre des affaires et de l’administration ivoirienne est désormais interdit aux taxis intercommunaux, selon un arrêté du conseil municipal.

«Il est suspendu à compter du mercredi 1er avril, l’activité de transport public de personnes par les véhicules de transport non autorisés (wôrô wôrô) les véhicules de transport privé d’entreprises non déclarés», indique le communiqué. Cette décision implique la fermeture systématique des gares desdits taxis

Le communiqué indique également que l’activité des «pinasses non homologuées par les services de la commune pour le transport public de personnes» est suspendue. Les pinasses font partie des moyens offerts aux populations pour traverser la lagune Ebrié qui sépare le Plateau de la zone sud d’Abidjan et de Yopougon.

Dans le cadre des mesures contre la propagation du Covid19, le gouvernement a astreint les transporteurs à certaines dispositions dont la limitation du nombre de passagers dans les minicars et les taxis. Dans un contexte de psychose permanente, les Abidjanais ont fortement réduit leurs déplacements ces derniers jours.

Les pinasses qui exercent dans un cadre non formel ne se conforment pas l’application des mesures de prévention. Ces acteurs du transport exercent en rivalité avec le service des bateaux bus de la SOTRA, la société d’Etat de transport urbain.

Depuis 2017, deux nouveaux opérateurs privés (CITRANS et STL) ont lancé leurs activités dans l’exploitation du trafic lagunaire. Toutefois les potentialités de l’étendue lagunaire restent sous-exploitées.

Célestin KOUADIO
c.kouadio@acturoutes.info

Laissez un commentaire, un cadeau vous attend...Chaque jour, commentez les articles que vous lisez sur Acturoutes.info. Donnez votre avis, dénoncez ce qui ne va pas et proposez vos solutions. Sur les articles que vous lisez, cliquez sur J′aime et partager pour les partager avec vos amis et proches en un clic. Pour le reste, regardez dans ACTUROUTES Cadeaux ! ACTUROUTES récompense votre fidélité. Des cadeaux vous attendent...

Lire également: