Plus d'infos fermer
Direct Trafic | Le trafic routier en Direct
fermer réduire agrandir

Le Signal

  • Togo: les débarquements de voyageurs suspendus à l'aéroport de Lomé
  • France: l'aéroport d'Orly ferme à compter de ce mardi soir
  • Mayotte: 3 tonnes d'équipements anti-coronavirus livrés par l'avion présidentiel
  • Plateau: l'activité des wôrô wôrô et des pinasses suspendue
  • Abidjan: opération de désinfections des rues contre le coronavirus
  • Cameroun: deux vols spéciaux pour évacuer les ressortissants français
  • Coronavirus: l'ONU prévoit une chute de 30% des recettes du tourisme
  • Chine: réduction drastique des vols internationaux à partir de dimanche
  • Côte d'Ivoire: un couvre-feu instauré de 21h à 05h
  • Emirats Arabes Unis: les aéroports fermés à compter de ce mercredi

Abidjan: Ces ouvrages qui donnent un nouveau souffle à la mobilité

ActualitéPublié le 18-02-2020 12h47

L'échangeur situé au carrefour Solibra, à rechville, pour aérer la circulation entre les zones Sud et Nord d’Abidjan. Ph. DR

Les conditions du trafic à Abidjan restent plombées par de récurrents bouchons. Mais les automobilistes les plus avertis reconnaissent que des réalisations livrées ces dernières années constituent de véritables couloirs pour oxygéner la circulation.

Le pont Riviera-Marcory
Inauguré le 16 décembre 2014, le pont a été baptisé Henri Konan Bédié, du nom de celui qui a succédé à Houphouët-Boigny à la Présidence de la République. Dans les premiers mois, l’ouvrage a enregistré un trafic de «32 à 35 mille» véhicules par jour qui est vite monté à 73 mille ou 74 mille véhicules par jour démontrant sa forte sollicitation.

Troisième ouvrage d’art servant à une connexion routière directe entre les zones Nord et Sud d’Abidjan au-dessus de la lagune Ebiré, il permet un gain de temps à l’automobiliste ainsi que des économies en consommation de carburant.
L’ouvrage comprend une partie Nord côté Riviera, longue de 2,7 km en 2x2 voies partant du boulevard Mitterrand au niveau de l’École de Police jusqu'en bordure de la lagune Ébrié. Le pont sur la lagune Ebrié, long de 1,5 km en 2x3 voies, repose sur des fondations de 30 m à 80 m de profondeur. La partie Sud côté Marcory, longue de 2 km en 2x3 voies, relie le bord lagunaire au boulevard Giscard d'Estaing, se raccordant à un échangeur à trois niveaux.

L’investissement de plus de 150 milliards de FCFA a bénéficié des contributions de partenaires tels que la BAD, la BOAD et la BIDC. Un «pari politique transformé en succès» selon le Directeur d’exploitation, Jean-François Doreau.

Echangeur de la Riviera 2
L’ouvrage situé dans la commune de Cocody a été réalisé au titre du Projet d’urgence des infrastructures urbaines (Puiur) de la Banque Mondiale pour un coût de près de 6 milliards de francs CFA. Il se présente comme une plateforme giratoire qui redistribue le trafic automobile entre les quartiers Attoban et Anono dans le sens Nord-Sud, sur son niveau supérieur livré depuis septembre 2014. Le niveau inférieur, livré en mars 2014, est un tunnel de 2X3 voies formé par une section du boulevard Mitterrand et réservée au trafic entre les II Plateaux et la Riviera 3, avec un prolongement jusqu’à Bingerville. C’est désormais une voie express dépourvue de feux tricolores.

Echangeur de l’amitié ivoiro-japonaise
Depuis le 15 décembre 2019, deux ponts en béton pré-contraint servent à la circulation routière à l’intersection du boulevard VGE et de la montée du pont De Gaulle dans le sens Treichville-Plateau. Une branche de 200m permet aux automobilistes en provenance de Port-Bouët d’accéder au pont De Gaulle en direction du Plateau. Une autre branche droite sur 300m permet d’enjamber le carrefour en direction de Treichville. C’est une infrastructure destinée à aérer le trafic sur un boulevard central très sollicité pour la connexion directe avec l’aéroport international Houphouët-Boigny et plus globalement la circulation entre les zones Sud et Nord d’Abidjan qui connait un flux de 130 000 véhicules par jour.

Il est prévu une troisième branche formant un pont au-dessus du prolongement du pont De Gaulle pour drainer le trafic dans le sens Treichville-Koumassi. L’échangeur dit de «l’amitié ivoiro-Japonaise» a coûté 32,5 milliards dont 28,2 milliards de contribution de la coopération japonaise et 4,3 milliards comme part de l’Etat ivoirien.

Célestin KOUADIO
c.kouadio@acturoutes.info

Laissez un commentaire, un cadeau vous attend...Chaque jour, commentez les articles que vous lisez sur Acturoutes.info. Donnez votre avis, dénoncez ce qui ne va pas et proposez vos solutions. Sur les articles que vous lisez, cliquez sur J′aime et partager pour les partager avec vos amis et proches en un clic. Pour le reste, regardez dans ACTUROUTES Cadeaux ! ACTUROUTES récompense votre fidélité. Des cadeaux vous attendent...

Lire également: