Plus d'infos fermer
Direct Trafic | Le trafic routier en Direct
fermer réduire agrandir

Le Signal

  • Aéronautique: la production d'A320 sera réduite de moitié (Airbus)
  • Togo: les débarquements de voyageurs suspendus à l'aéroport de Lomé
  • France: l'aéroport d'Orly ferme à compter de ce mardi soir
  • Mayotte: 3 tonnes d'équipements anti-coronavirus livrés par l'avion présidentiel
  • Plateau: l'activité des wôrô wôrô et des pinasses suspendue
  • Abidjan: opération de désinfections des rues contre le coronavirus
  • Cameroun: deux vols spéciaux pour évacuer les ressortissants français
  • Coronavirus: l'ONU prévoit une chute de 30% des recettes du tourisme
  • Chine: réduction drastique des vols internationaux à partir de dimanche
  • Côte d'Ivoire: un couvre-feu instauré de 21h à 05h

Union Africaine: Des avancée dans le projet de TGV transfrontaliers

ActualitéPublié le 13-02-2020 16h54

Le Gautrain, en Afrique du Sud, un exemple de succès de TGV sur le continent. Photo d'archives

L'Union Africaine va réaliser deux lignes à de Trains à grande vitesse ou TGV transfrontaliers qui relieront différentes capitales du continent. Le projet a été réexaminé lors du 33e Sommet de l’Union, lundi à Addis-Abeba.

C’est l'un des «projets phares de l'Agenda 2063» qui fait une projection sur les défis de développement socio-économique du continent pour les prochaines décennies, a rappelé le commissaire de l'UA chargé des infrastructures et de l'énergie, Abou-Zedi Amani.

L’UA a lancé en 2012 le programme pour le développement des infrastructures en Afrique PIDA devant concourir à la concrétisation de l’Agenda 2063. Dans ce sens, les Etats africains fondent un grand espoir dans l’intégration économique par une interconnexion routière et ferroviaire.

«On ne peut pas réaliser les zones de libre-échange, si les Etats membres ne sont pas connectés», déclarait le chef de la section de l’industrialisation et des infrastructures de la Commission économique des nations unies pour l’Afrique ou CEA, Soteri Gatera, cité par la presse sénégalaise, lors d’une réunion d’experts tenue en septembre 2017 à Dakar.

La première ligne du TGV continental reliera Bujumbura au Burundi à Dar-es-Salam en Tanzanie. L’infrastructure sera dotée d’une technologie ferroviaire à grande vitesse qui privilégie l'énergie renouvelable, la création d'emplois et la numérisation.

Huit compagnies de consultants ont été présélectionnées suite à un appel d’offres lancé en septembre 2017 en vue de faire des propositions techniques et financières.

«Nous sommes heureux d'annoncer que nous avons finalisé le plan directeur pour les trains à grande vitesse approuvé l'année dernière par les ministres africains», a ajouté M. Amani.

Célestin KOUADIO
c.koudio@acturoutes.info

Laissez un commentaire, un cadeau vous attend...Chaque jour, commentez les articles que vous lisez sur Acturoutes.info. Donnez votre avis, dénoncez ce qui ne va pas et proposez vos solutions. Sur les articles que vous lisez, cliquez sur J′aime et partager pour les partager avec vos amis et proches en un clic. Pour le reste, regardez dans ACTUROUTES Cadeaux ! ACTUROUTES récompense votre fidélité. Des cadeaux vous attendent...

Lire également: