Direct Trafic | Le trafic routier en Direct
fermer réduire agrandir

Le Signal

  • ARB-T. Babacar NDIAYE 2020: Dakar accueille la conf. inaugurale le 25 mars
  • Route: l'autoroute Abidjan - San Pedro se fera en deux temps, les études en cours
  • Abidjan: séminaire sur le retraitement des chaussées et le recyclage des enrobés
  • Sénégal: 18e AG des Fonds d'Entretien Routier, du 15 au 22 mars à Diamniadio
  • Sénégal: AIR Sénégal va desservir Londres à partir du 26 juin 2020
  • Suède: la 3e conférence mondial sur la sécurité routière vise 0 mort, 0 blessé
  • Suède: La 3e conférence mondial de la sécurité routière a eu lieu, 19-20 février
  • Togo: 1000 milliards de FCFA prévus pour les routes sur les 4 ans à venir
  • Luxembourg: les transports gratuits, à partir de mars
  • Transp. aérien: Emirates suspend ses vols à Lagos (Nigeria) à cause de l’harmattan

La Côte d'Ivoire s'engage à stopper la fuite de l'anacarde vers les pays voisins

ActualitéPublié le 06-02-2020 14h12

Les produits saisis dans l'exportation illégale seront immédiatement vendus. Photo d'archives

Le gouvernement ivoirien durcit le ton contre les exportateurs frauduleux de la noix de cajou dont la campagne de commercialisation pour l’année 2020 s’ouvre ce jeudi.

Ainsi, le Conseil du Coton et de l’Anacarde est enjoint de «prendre des mesures de lutte contre les exportations frauduleuses, allant jusqu’à la saisie et à la vente immédiate des produits saisis».

Une partie des récoltes ivoiriennes de la noix de cajou transite en toute clandestinité vers le Ghana voisin où le prix d’achat aux producteurs est nettement plus élevé que celui pratiqué en Côte d’Ivoire.

Cette pratique entraine une porte dans la production globale du pays classé numéro mondial et sur les recettes fiscales tirées de l’exportation de cette matière agricole pérenne.

Le plan de lutte contre ce phénomène comprend également la mise en alerte des services en charge de la protection des frontières terrestres ainsi que la mise en œuvre de procédures d’urgence dans l’application de l’ordonnance portant répression de la commercialisation et de l’exportation illicites des produits agricoles soumis à agrément.

Le prix minimum d’achat pour la campagne 2020 monte à 400 FCFA par kilogramme. C’est 25 FCFA de plus par rapport au prix de la campagne 2019.

Célestin KOUADIO
c.kouadio@acturoutes.info

Laissez un commentaire, un cadeau vous attend...Chaque jour, commentez les articles que vous lisez sur Acturoutes.info. Donnez votre avis, dénoncez ce qui ne va pas et proposez vos solutions. Sur les articles que vous lisez, cliquez sur J′aime et partager pour les partager avec vos amis et proches en un clic. Pour le reste, regardez dans ACTUROUTES Cadeaux ! ACTUROUTES récompense votre fidélité. Des cadeaux vous attendent...

Lire également: