Direct Trafic | Le trafic routier en Direct
fermer réduire agrandir

Le Signal

  • Aéroport d'Abidjan: prévue ce lundi, l'opération de libération des emprises reportée
  • Bd Mitterrand: visite de terrain ce mercredi des sites des 3 futurs échangeurs
  • Bd Mitterrand: les travaux des futurs échangeurs démarrent en juin au plus tard
  • Bd Mitterrand: les travaux des futurs échangeurs se feront "sous-trafic"
  • Yopougon: reprise du service des taxis et minicars ce mercredi après une grève
  • Abidjan: l'individu décédé sous un avion à destination de Paris identifié
  • Norvège: un seul mort sur les routes d'Oslo en 2019
  • Crash en Iran: les Etats-Unis soupçonnent un tir de missile
  • Aéroport d'Abidjan: les mesures de sécurité seront renforcées (Ministre)
  • Aéroport d'Abidjan: les habitations aux alentours seront rasées (Ministre)

G5 Sahel: le projet ferroviaire se précise de plus en plus

ActualitéPublié le 11-01-2020 18h09

Le rail est considéré moins onéreux et plus compétitif que la route. Photo d'archives

Le secrétariat permanent du G5 Sahel a tenu vendredi et samedi à Bamako, au Mali, un atelier de validation du rapport d’établissement de l’étude de faisabilité du chemin de fer du G5 Sahel  appelé «Le Transsahélien».

L’étude de faisabilité de ce projet d’envergure avait été lancée en septembre dernier à Ouagadougou, au Burkina Faso.
Le coordinateur du Comité de pilotage de l’étude de faisabilité a noté que ce projet vise le désenclavement de la zone sahélienne et constitue une contribution importante pour amorcer le développement.

Selon Malick Kouanda, la réalisation du «Transsahélien» contribuera à améliorer l’accessibilité des pays de l’hinterland par un mode de transport de grande capacité, performant, sécurisé et fiable sur un tracé de 5 000 km.

L’amélioration des conditions de vie des populations constitue un rempart essentiel dans la lutte contre l’insécurité notamment la menace jihadiste qui pèse sur les Etats du G5 Sahel que sont le Mali, le Burkina Faso, le Niger, la Mauritanie et le Tchad. Car on ne peut pas avoir de paix sans développement.

Dans son intervention, le point focal du G5 Sahel au Mali a rappelé que le chemin de fer est un projet structurant car entrainant la création de beaucoup d’activités connexes. 

«C’est un moyen de transport facile, moins onéreux, plus compétitif que la route», a expliqué Chérif Hamidou Ba, ajoutant que la ligne ferroviaire du G5 Sahel permettra d’approvisionner les pays selon leurs besoins spécifiques respectifs.

Le projet va bénéficier d’un appui financier des partenaires techniques au développement dont l’Union Européenne, invités à une conférence des bailleurs de fonds dans les mois à venir.

Célestin KOUADIO
c.kouadio@acturoutes.info
Avec agences

Laissez un commentaire, un cadeau vous attend...Chaque jour, commentez les articles que vous lisez sur Acturoutes.info. Donnez votre avis, dénoncez ce qui ne va pas et proposez vos solutions. Sur les articles que vous lisez, cliquez sur J′aime et partager pour les partager avec vos amis et proches en un clic. Pour le reste, regardez dans ACTUROUTES Cadeaux ! ACTUROUTES récompense votre fidélité. Des cadeaux vous attendent...

Lire également: