Direct Trafic | Le trafic routier en Direct
fermer réduire agrandir

Le Signal

  • Transport urbain: le ministère demande le retour des tarifs habituels
  • Port d'Abidjan: baisse de 7% du trafic de marchandises, au 1er semestre 2020
  • ACTUROUTES vous souhaite aux Ivoiriens une bonne fête de l'Indépendance
  • Port d'Abidjan: 278 millions de FCFA offerts à l'Etat pour combattre le covid-19
  • Inde: un avion s'est écrasé après un atterrissage raté, vendredi
  • Liban: la France mobilise 3 avions pour aider les secours
  • Tourisme: la SODERTOUR-LACS nonce la réouverture de ses hôtels dès le 7 août
  • Liban: au moins 190 morts dans l'explosion au port de Beyrouth
  • En Belgique, Gbagbo demande un passeport pour rentrer en Côte d'Ivoire
  • Liban: Double explosion au port de Beyrouth, ce mardi

Abobo: le mythique marché Siaka Koné rasé par une opération d’assainissement

ActualitéPublié le 12-12-2019 08h48

Les commis à la démolition ne reculent devant rien pour une commune propre. Ph DR

A l’origine, ce n’était qu’ un marché spontané qui occupait juste quelques rues. Mais, au fil du temps et durant plusieurs décennies, le marché Siaka Koné, en face de la mairie d’Abobo est devenu une place forte du commerce. Juste quelques mètres du grand marché de la commune.

 En réalité, l’espace obstruait la principale voie d’accès au quartier Sagbé-centre. Il vient de ce fait d’être rasé dans le cadre d’une opération « d’assainissement et de salubrité ».

 Une action qui vise à l’amélioration du cadre de vie des populations, justifie-t-on du côté de la mairie qui en est l’initiatrice.

« Toutes les installations anarchiques situées sur les principales voies de la commune sont les cibles », a confié le directeur de la communication Yves Doumbia a Acturoutes.

Il assure que, les propriétaires des bâtisses et autres constructions visées ont été informés, « conformément à la procédure » usuelle « plusieurs mois avant », à travers notamment des lettres de mise en demeure.

Les agents de la mairie épaulés par des unités de la police et du Centre de coordination des décisions opérationnelles (CCDO) ont entamé le processus de libération de l’emprises des voies entre dimanche nuit et lundi matin.

Etaient dans leur viseur, les tronçons aux alentours des locaux de la mairie (en direction de l’hôpital Abobo-sud, du 14e arrondissement) et ceux menant à Samaké, au rond-point de la brigade de gendarmerie.

Dans la nuit du mardi au mercredi, cette équipe étaient sur les axes brigade de gendarmerie-quartier BC et carrefour Mantenin-carrefour Akéikoi.

L’opération qui se déroule sur l’ensemble du périmètre communal prend fin le 18 décembre, c’est-à-dire, le mercredi prochain, selon le directeur de la communication.

Pour autant, la veille se poursuivre. « 300 jeunes ont été recrutés afin de veiller à ce que les sites libérés ne soient à nouveau recolonisés », a-t-il révélé.

Le sentiment est quasi-unanime auprès de tenants des lieux démolis: la déception. Parce que, « c’est une prime à la paupérisation », s’est indigné l’un d’entre eux qui accepté de s’exprimer, en sanglots.

« En ces périodes de fin d’année, on a englouti de fortes sommes pour faire des stocks. Il sera difficile de s’en sortir  avec ce qui arrive», a-t-il achevé.

Mathias KOUAME
m.kouame@acturoutes.info

 

 

Laissez un commentaire, un cadeau vous attend...Chaque jour, commentez les articles que vous lisez sur Acturoutes.info. Donnez votre avis, dénoncez ce qui ne va pas et proposez vos solutions. Sur les articles que vous lisez, cliquez sur J′aime et partager pour les partager avec vos amis et proches en un clic. Pour le reste, regardez dans ACTUROUTES Cadeaux ! ACTUROUTES récompense votre fidélité. Des cadeaux vous attendent...

Lire également: