Direct Trafic | Le trafic routier en Direct
fermer réduire agrandir

Le Signal

  • Transport urbain: le ministère demande le retour des tarifs habituels
  • Port d'Abidjan: baisse de 7% du trafic de marchandises, au 1er semestre 2020
  • ACTUROUTES vous souhaite aux Ivoiriens une bonne fête de l'Indépendance
  • Port d'Abidjan: 278 millions de FCFA offerts à l'Etat pour combattre le covid-19
  • Inde: un avion s'est écrasé après un atterrissage raté, vendredi
  • Liban: la France mobilise 3 avions pour aider les secours
  • Tourisme: la SODERTOUR-LACS nonce la réouverture de ses hôtels dès le 7 août
  • Liban: au moins 190 morts dans l'explosion au port de Beyrouth
  • En Belgique, Gbagbo demande un passeport pour rentrer en Côte d'Ivoire
  • Liban: Double explosion au port de Beyrouth, ce mardi

France: les transports prisonniers de la grève contre la réforme des retraites

ActualitéPublié le 10-12-2019 17h24

Les usagers se ruent aux portes d'un des rares RER en service. Photo DR

Les transports publics étaient très perturbés mardi en France, au sixième jour de grève contre la réforme des retraites et à l'aube d'une nouvelle épreuve de force dans la rue.

Grève des contrôleurs aériens oblige, Air France a dû annuler 25% des vols intérieurs et 10% des moyens courriers.

A la SNCF (opérateur du rail), où on comptait 20% des TGV, ce sera «difficile jusqu'à la fin de la semaine», selon l'opérateur.

Principaux concernés par la grève des transports depuis jeudi, les habitants de la région parisienne devront prendre leur mal en patience. Neuf lignes de métro restaient totalement closes à Paris et un quart des bus seulement était en circulation, notamment en raison de plusieurs dépôts bloqués par des grévistes.

A la Gare du Nord, à Paris, on assistait à des scènes de pagaille à la montée des RER.

La prolongation de la grève, entamée jeudi, a été votée au moins jusqu'à mercredi, parfois jusqu'à vendredi. «La semaine est morte», a résumé Thierry Babec, de l'Unsa RATP, premier syndicat de la régie des métros parisiens.

L’occupation des rues et la paralysie des services sont les points forts de la stratégie mise en place par les syndicats pour mettre la pression sur le gouvernement qui doit présenter mercredi la version finalisée du projet de réforme des retraites tant décrié.

Source: AFP

Laissez un commentaire, un cadeau vous attend...Chaque jour, commentez les articles que vous lisez sur Acturoutes.info. Donnez votre avis, dénoncez ce qui ne va pas et proposez vos solutions. Sur les articles que vous lisez, cliquez sur J′aime et partager pour les partager avec vos amis et proches en un clic. Pour le reste, regardez dans ACTUROUTES Cadeaux ! ACTUROUTES récompense votre fidélité. Des cadeaux vous attendent...

Lire également: