Direct Trafic | Le trafic routier en Direct
fermer réduire agrandir

Le Signal

  • Liban: la France mobilise 3 avions pour aider les secours
  • Tourisme: la SODERTOUR-LACS nonce la réouverture de ses hôtels dès le 7 août
  • Liban: au moins 190 morts dans l'explosion au port de Beyrouth
  • En Belgique, Gbagbo demande un passeport pour rentrer en Côte d'Ivoire
  • Liban: Double explosion au port de Beyrouth, ce mardi
  • Liban: une journée de deuil national décrétée suite à l'explosion à Beyrouth
  • Liban: la piste d'un "acte criminel" n'est pas écartée
  • Liban: La France et Israël propose leur aide
  • Africa Road Builders 2020: un Prix spécial attribué au Président Ouattara
  • Africa Road Builders 2020: un Prix spécial attribué au président de la BAD

Diomandé Mamadou: "Sublime Côte d’Ivoire", une "aubaine"

ActualitéPublié le 09-12-2019 10h04

Les opérateurs du secteur attendent beaucoup de la stratégie Sublime Côte d'Ivoire. Ph DR

L’année tire à sa fin. Dressant le bilan des activités de la Fédération nationale de l’industrie touristique de Côte d’Ivoire (FENITOURCI), son président a confié à Acturoutes,  les temps forts qui selon lui, ont marqué le secteur du tourisme et des loisirs. Diomandé Mamadou a cité les tables rondes pour la mise en œuvre de « Sublime Côte d’Ivoire ». Une stratégie de développement touristique « porteuse de projets intéressants », a-t-il fait savoir, sans oublier de lever un coin de voile sur les actions pour 2020, dominées par le digital et le numérique.

Dans le cadre de la réaffirmation de la destination ivoirienne, la stratégie « Sublime Côte d’Ivoire » a été initiée par la tutelle (NDLR : le ministère du tourisme et loisirs). Des tables rondes (à Dubaï et Hambourg) ont déjà permis de mobiliser plus de 6000 milliards de F CFA auprès d’investisseurs privés, dans ce sens. C’est surement une bonne nouvelle ?
La stratégie « Sublime Côte d’Ivoire » est la bienvenue, en ce sens qu’elle a notamment pour ambition  de faire intégrer le pays dans le Top 5 des destinations touristiques  en Afrique par la réalisation d’infrastructures, la promotion de la destination ivoirienne et le renforcement du cadre institutionnel. Elle est donc porteuse de nombreux projets intéressants qui, une fois déployés, permettront le développement de l’industrie touristique. En somme, « Sublime Côte d’Ivoire » vient tracer les sillons du tourisme ivoirien qui contiennent des projets de développement très intéressants. La Fénitourci ne peut que s’en réjouir et placer beaucoup d’espoir en ce projet de développement.

Autre chose. Des opérations de contrôle et d’inspection ont été lancées, en vue d’assainir les établissements de tourisme et loisir. Qu’en pensez-vous ?
Depuis environ deux décennies, l’industrie touristique en Côte d’Ivoire est restée sans véritables actions de suivi de la part de l’autorité de tutelle. Pendant ce temps,  on a assisté à la floraison, souvent anarchique, d’établissements d’hébergement, de restaurants, d’agences et de bureaux de voyage, d’agences de location de voitures et autres professions ou activités de loisir et de détente.
Face à cette situation, M. le ministre Siandou Fofana a pris le taureau par les cornes et fait droit à la loi portant Code du tourisme. Ledit document stipule en son article 39 que toute personne physique ou morale exerçant des activités touristiques est soumise à un contrôle administratif. Lequel contrôle est destiné à vérifier la conformité de ces activités avec les dispositions de la présente  loi et de ses textes d’application. Le ministre a pour ce faire, instruit l’Inspection générale de son département ainsi qu’aux équipes d’agents assermentés à l’effet d’assainir le secteur.

En résumé, vous êtes en phase avec…
Naturellement. Nous, au niveau de la Fénitourci, sommes en phase avec le ministère du tourisme et des loisirs, en ce sens que, l’assainissement fait aussi partie de notre vision et de notre combat. Ces opérations de contrôle et d’assainissement sont essentielles à la promotion de l’industrie touristique pour le développement de notre pays. Voyez-vous, l’article 33 de la loi susmentionnée dispose à cet égard que l’exercice de toute activité de tourisme  est soumis au préalable à une autorisation (licence, agrément et autorisation). C’est dire que les contrôles et inspections vont permettre de lutter contre la concurrence déloyale. Aussi, au plan fiscal, les contrôles et inspections vont permettre à l’administration d’avoir un regard plus averti concernant la réalité de la base fiscale de la Taxe de développement touristique (TDT). Par ricochet, cela permettra au Fonds de développement touristique d’accompagner les opérateurs que nous sommes.

Quel bilan faîtes-vous des activités de la faîtière que vous dirigez pour 2019 ?
La faîtière a entrepris de nombreuses activités. Nous avons pris part aux différents Foires et Salons. On citera notamment, la Vitrine internationale  du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration de Ouagadougou (VITHRO), le Salon international et de voyages de Colmar (France), le Salon IFTM Top Resa (France), la Foire internationale du tourisme de Madrid (FITUR).

Qu’en est-il de vos actions au plan local ?
On a aussi mené des actions. Au nombre de celles-ci, des sessions de formation et de renforcement de capacité au profit de nos membres de San Pedro, de la région du Sud-Comoé et du District d’Abidjan.

Pour revenir à la participation de la Fénitourci aux différents Salons et Foires, on est tenté de vous demander les retombées pour la faîtière.
Je vous citerai, pêle-mêle, les signatures de partenariat des projets de jumelage qui figurent au nombre de nos acquis.

Qu’attendez-vous du Conseil national du tourisme (CNT), installé début novembre dernier ?
Le CNT est un organe de réflexion et de propositions pour les acteurs du secteur. C’est aussi un outil de bonne gouvernance qui crée un cadre de concertation, de réflexion, d’échange avec les différentes composantes de l’industrie touristique (établissements d’hébergement, agences de voyage, loueurs de véhicules, restaurants dits maquis, artisans d’art) avec tous les ministères (Economie, Santé, Environnement, Transports, Sports, etc.) et la Primature, comme structures partenaires. Cependant, pour l’efficacité du Conseil et vu l’importance du secteur privé dans l’économie de l’industrie touristique, nous suggérons que les postes de décisions en l’occurrence, les présidences de commissions reviennent aux faîtières. Ailleurs, les 2/3 des membres du Conseil reviennent au privé.

Les perspectives pour la nouvelle année qui s’annonce ?
Ce sera l’année dédiée au digital et au numérique.

Pouvez-vous être plus explicite ?
Plus de 350 PME des différents corps de métiers, membres de la Fénitourci vont être formés à travers un projet-pilote, à la gestion du système numérique et digital.

Pourquoi cette immersion ?
Le digital et le numérique sont désormais incontournables, surtout pour un secteur comme le nôtre. D’ailleurs, on en a fait le constat, lors de nos participations Foires et Salons que c’est plus qu’indispensable dans la gestion, la commercialisation et la promotion de nos produits. C’est pourquoi, au terme de la formation et grâce à l’appui de partenaires, des entreprises n’ayant pas, par exemple, des sites web, des adresses mails professionnelles, en disposeront.

Qu’est qui est prévu d’autre ?
Il y aura la solution de transaction via la monétique, grâce à un accord cadre signé à cet effet. Ceci pour que, les Ivoiriens sinon, la majorité puissent disposer d’une carte private ou compte monétique afin de pouvoir effectuer des achats et paiements dans tous nos établissements touristiques et événementiels. Cette carte peut aisément être installée sur les téléphones Androides. C’est rapide, sécurisé et sans frais.

Entretien réalisé par;
Mathias KOUAME
m.kouame@acturoutes.info

Laissez un commentaire, un cadeau vous attend...Chaque jour, commentez les articles que vous lisez sur Acturoutes.info. Donnez votre avis, dénoncez ce qui ne va pas et proposez vos solutions. Sur les articles que vous lisez, cliquez sur J′aime et partager pour les partager avec vos amis et proches en un clic. Pour le reste, regardez dans ACTUROUTES Cadeaux ! ACTUROUTES récompense votre fidélité. Des cadeaux vous attendent...

Lire également: