Direct Trafic | Le trafic routier en Direct
fermer réduire agrandir

Le Signal

  • France: grève générale ce jeudi pour dénoncer la réforme des retraites
  • France: les transports paralysés, l'activité économique à l'arrêt
  • France: des marches organisées dans plusieurs villes
  • France: la SNCF annonce de nouvelles perturbations du service vendredi
  • Transport urbain: Uber lance ses services à Abidjan
  • Sécurité routière: la police spéciale officiellement mise en service
  • Maroc: 17 morts dans un accident d'autobus à Taza (Nord)
  • Tunisie: un autocar a chuté dans un ravin, 26 morts
  • France: 3 secouristes tués dans le crash d'un hélicoptère sur la Côte d'Azur
  • Katiola: 22 véhicules neufs remis aux transporteurs de la région par le FDTR

4e pont d’Abidjan: 1ère phase de libération de l’emprise à "Boribana"

ActualitéPublié le 01-12-2019 09h44

Les engins lourds commis à la tâche de démotion d'une partie de Boribana en action. Ph DR

Projet de construction du 4e pont d’Abidjan. Les pelles chenilles de la China state engineering corporation (CSEC) poursuivent la libération de l’emprise à Attécoubé. Des engins lourds de l’entreprise chinoise étaient de nouveau, en action samedi dans cette commune, après la gare des poids-lourds où 450 commerces ont été rasés, fin juillet dernier.

Cette fois, c’est le quartier précaire, aux abords de la lagune Ebrié, baptisé « Boribana » qui a été visé.

Ce sont au total, 402 bâtis  dont les propriétaires et occupants ont été « effectivement indemnisés, suite à des négociations » qui sont concernés, selon le Projet de transport urbain (PTUA), dans lequel la construction du 4e pont d’Abidjan est prévue.

« L’opération vise à permettre à ce que les travaux (Ndlr: du pont) se poursuivent », a expliqué Salimata Coulibaly, coordonnateur adjoint du PTUA, aux 1ères heures de la démolition des bâtiments.

En effet, « les travaux sont très avancés sur la lagune, dans l’ordre de 13% », du côté de Yopougon « mais sur la rive, côté boribana, on ne pouvait pas travailler du fait de l’occupation de l’espace », a poursuivi, l’adjointe de M. issa Ouattara.

Toutefois, 4 personnes qui ont leurs maisons dans l’emprise de l’opération de déguerpissement du samedi et qui « n’ont pas encore négocié » afin d’être dédommagées sont pour l’instant épargnées.

Un compte séquestre a été ouvert pour elles et leurs dossiers ont été transférés à l’agent judiciaire du Trésor pour que le volet judiciaire « puisse être activé », au dire de Mme Coulibaly.

Elle a aussi précisé que c’est « un viaduc » qui sera construit sur le site libéré. Un site proche de la centrale à bétons de la CSEC.

Notons que 5 terrains d’une superficie totale de 68ha dont 2 à Songon et 3 à Anyama ont été acquis pour les propriétaires résident impactés par la réalisation de l’ouvrage qui bénéficie du concours financier de la BAD.

Ces propriétaires résident sont « provisoirement » relogés, le temps que les études d’aménagement de leurs nouveaux terrains soient faites. Tout comme la construction de leurs nouveaux logements.

Ce n’est pourtant pas l’enthousiasme qui habite des impactés comme, Touré Sékou, président du collectif des propriétaires résident impactés du 4e pont à Boribana.

Il émet un autre son de cloche en soutenant qu’en dehors du jeudi dernier, on ne leur a pas parlé de déguerpissement..

Le concerné présente en outre, ce qu’il qualifie « d’anomalies », à l’origine d’une « manifestation », à l’Agence de gestion des routes (AGEROUTE), en mai dernier et du « blocage » du projet.

Il s’agit du montant des indemnisations fixé à « 34 milliards » pour « 3904 bâtis », lors du 1er recensement qui a été réduit à « 30 milliards », suite au 2e recensement qui a permis cette fois, de noter « 6965 bâtis ».

Un avis qui n’est pas partagé par le président du collectif des impactés du District d’Abidjan, Koné Thias N’Golo.

« Mieux qu’informés, nous avons été associés, depuis les réunions préparatoires pour les sensibilisations », a tenu à faire comprendre , Koné Thias N’Golo, ajoutant que depuis 2 ans, les populations sont « bel et bien informée » de ce qu’il y aura une opération à Boribana.

Face à cette situation, il se dit « surpris qu’on vienne dire autre chose que ce que l’on sait ». Pour ce qui est du cas de ceux qui sont dans l’emprise et qui n’ont pas encore été indemnisés, Koné Thias N’Golo donne une explication: « ils ne sont pas d’accord avec le montant proposé au cours des négociations ».

Dans ce cas de figure, « il leur est demandé une contre-expertise » pour « comparaison ».En attendant, il avance, comme le PTUA, qu’un compte séquestre a été ouvert pour eux.

Notre interlocuteur n’est par contre pas surpris par le fait que, c’est seulement à la vue des engins de l’entreprise CSEC que les populations, pour la plupart ont commencé à emporter leurs effets, créant un désordre.

Un fait mis sur le compte de la « nostalgie ». « Vous savez, il ya des personnes qui vivent ici depuis 50 ans. Comprenez donc que c’est difficile en une journée de partir » mais en même temps, le président du collectif des impactés du District d’Abidjan dit être venu pour « défendre » les personnes dans l’emprise de l’opération et qui n’ont pas encore été indemnisée.

Selon le PTUA, une autre opération de déguerpissement est prévue toujours à Boribana mais cette fois, dans la zone du collège Paul Valéry, avant les anciens bureaux de l’ONUCI, sens Yopougon-Plateau. Ce sera en prélude à la construction d’une bretelle liée au 4e pont.

Par ailleurs, les travaux sur le site des poids-lourds déguerpi il y a 4 mois, vont démarrer « incessamment ».

13 mille personnes au total ont été enregistrées comme étant touchées par les travaux du pont qui part de Yopougon à Adjamé (Indenié) via Attécoubé sur un linéaire de plus de 7km.

Mathias KOUAME
m.kouame@acturoutes.info

Laissez un commentaire, un cadeau vous attend...Chaque jour, commentez les articles que vous lisez sur Acturoutes.info. Donnez votre avis, dénoncez ce qui ne va pas et proposez vos solutions. Sur les articles que vous lisez, cliquez sur J′aime et partager pour les partager avec vos amis et proches en un clic. Pour le reste, regardez dans ACTUROUTES Cadeaux ! ACTUROUTES récompense votre fidélité. Des cadeaux vous attendent...

Lire également: