Direct Trafic | Le trafic routier en Direct
fermer réduire agrandir

Le Signal

  • Etats-Unis: les citoyens appelés à éviter de se rendre en Bolivie
  • Slovaquie: au moins 13 morts dans un accident d'autobus, mercredi
  • Congo-RDC: un accord signé pour réaliser le pont Brazzaville-Kinshasa
  • Abidjan: plus de 23 mille taxis-compteurs assurés à la MATCA
  • Port d'Abidjan: le volume de voitures importées en baisse de 56%
  • Ghana: 3 milliards de dollars prévus pour une ligne aérienne de train à Accra
  • Liban: des routes barrées à Beyrouth par des manifestants, ce mercredi
  • Burkina Faso: un convoi attaqué, au moins 37 morts dont des militaires
  • Pays-Bas: 16 migrants découverts à bord d'un camion remorque
  • Burkina: le bitumage de l'axe Fada-Bogandé lancé. Plus de 20 milliards FCFA

Transport ferroviaire: 4000 milliards FCFA pour réaliser le projet UEMOA

ActualitéPublié le 08-11-2019 17h20

Le rythme de réalisation du projet tarde à atteindre sa vitesse de croisière. Photo d'archives

Plus de 4 000 milliards de FCFA seront nécessaires à la réalisation de la boucle ferroviaire ouest-africaine. Les travaux d’études prévus pour débuter d’ici à 2020 vont coûter 11 milliards. Ces chiffres sont  du Commissaire de l’UEMOA chargé de l’aménagement du territoire communautaire et des transports, Paul Koffi Koffi, qui situait le cadre de la rencontre entre les ministres en charge des transports de l’Union, jeudi à Abidjan.

Cette réunion est la 5e du genre autour du projet présenté comme projet intégrateur majeur et une alternative au transit routier de marchandises en zone ouest-africaine, encore prisonnier de certaines insuffisances telles que les entraves, le mauvais état de la chaussée et la pratique de la surcharge.

Le circuit de rail va relier cinq capitales (Abidjan-Ouaga-Niamey-Cotonou-Lomé) sur plus de 3000 km 1 946 km à réhabiliter. «Un vecteur majeur de développement régional», le ministre ivoirien de l’Intégration africaine, Ally Coulibaly, en faisant allusion à l’impact positif sur le trafic d’exportation des matières premières minières.

Mais le rythme de réalisation du projet tarde à atteindre sa vitesse de croisière. Les Chefs d’Etat n’ont pas encore trouvé la formule idéale pour la mobilisation des fonds.

La réhabilitation du tronçon Cotonou-Niamey a butté sur un conflit entre le groupe Bolloré et l’homme d’affaires Samuel Dossou.

Des Chefs d’Etat militent pour que le projet soit attribué à un opérateur chinois. La Chine s’est dit prête à mettre 60 milliards de dollars comme appui au développement à la disposition des pays africains.

Célestin KOUADIO
c.kouadio@acturoutes.info

Laissez un commentaire, un cadeau vous attend...Chaque jour, commentez les articles que vous lisez sur Acturoutes.info. Donnez votre avis, dénoncez ce qui ne va pas et proposez vos solutions. Sur les articles que vous lisez, cliquez sur J′aime et partager pour les partager avec vos amis et proches en un clic. Pour le reste, regardez dans ACTUROUTES Cadeaux ! ACTUROUTES récompense votre fidélité. Des cadeaux vous attendent...

Lire également: