Direct Trafic | Le trafic routier en Direct
fermer réduire agrandir

Le Signal

  • RD Congo: un avion cargo, affrété par la Présidence, s'est écrasé jeudi
  • RD Congo: aucun survivant dans le crash de l'avion cargo
  • RD Congo: les débris de l'avion retrouvés dans la province de Maniema (Est)
  • RD Congo: le chauffeur du Président Tshisekedi parmi les victimes du crash
  • Congrès Mondial de la Route: la 27e édition (2023) à Prague, en Rép. Tchèque
  • Congrès Mondial de la Route: fin des travaux ce jeudi à Abu Dhabi
  • Congo: nouvelle pénurie de carburant à Brazzaville
  • Air France: le premier vol commercial en A350 lancé lundi
  • Métro d'Abidjan: accord complémentaire entre la CI et Bouygues
  • Métro d'Abidjan: les travaux démarreront début 2020

Abidjan: 400 km de câbles seront enfouis pour étendre le réseau électrique

ActualitéPublié le 09-10-2019 11h01

Certains câbles aériens ne correspondent plus aux normes du paysage urbain. Photo d'archives

Le gouvernement ivoirien a lancé un projet de remplacement des câbles électriques aériens par un câblage souterrain dans le District d’Abidjan. Une source proche du dossier nous a révélé que les guirlandes de fils de haute tension qui survolent parfois des voies de circulation ne correspondent plus aux normes du paysage urbain.

Il s’agit de l’une des composantes du Projet de transport, de distribution et d’accès à l’électricité (PTDAE) financé par la Banque Mondiale à hauteur de 35 millions de dollars et dont la mise en œuvre est confiée à CI-ENERGIES.  

400km de câble seront enfouis dans le sol selon des exigences techniques (profondeur des fosses) et de sécurité (qualité du câble), en remplacement des lignes aériennes. Egalement, 182km de câbles HTA de type CPI seront remplacés par des câbles HTA de type CIS. Les premiers coups de pioches sont attendus le 15 octobre.   

L’objectif est d’accroitre la capacité de transit des réseaux de transport et de distribution d’énergie en vue d’améliorer le cadre de vie et la lutte contre la pauvreté.

A Abidjan, la réalisation de plusieurs gros ouvrages d’infrastructures a souvent butté sur des câbles du réseau électrique et des conduits d’eau qu’il fallait déplacer. Cette phase entraine souvent d’énormes retards dans le calendrier, sans oublier des factures supplémentaires.

Face à cette difficulté, le ministre de la construction, Bruno Koné, avait souhaité l’aménagement en zone urbaine de gaines de circulation des réseaux d’eau et d’électricité, en parallèle à la voirie.

«On ne doit pas faire du câblage souterrain sauvage», a assuré Mme Korotoum Bamba, responsable du service client à SICABLE, rencontrée dans un stand du Salon ARCHIBAT 2019. Elle assure que les câbles souterrains passeront cette fois par infrastructures reservées.  

L’équipement est d’ailleurs fourni par SICABLE, première unité industrielle de production de câbles électriques en Côte d’Ivoire et filiale du leader mondial Prysmian Group.

Pour bien faire les choses, le groupe procède à un programme de formation et de renforcement des capacités des techniciens en charge de l’exécution du projet. Les séances se tiennent au Centre des métiers de l’électricité de Bingerville.

Célestin KOUADIO
c.kouadio@acturoutes.info

Laissez un commentaire, un cadeau vous attend...Chaque jour, commentez les articles que vous lisez sur Acturoutes.info. Donnez votre avis, dénoncez ce qui ne va pas et proposez vos solutions. Sur les articles que vous lisez, cliquez sur J′aime et partager pour les partager avec vos amis et proches en un clic. Pour le reste, regardez dans ACTUROUTES Cadeaux ! ACTUROUTES récompense votre fidélité. Des cadeaux vous attendent...

Lire également: