Direct Trafic | Le trafic routier en Direct
fermer réduire agrandir

Le Signal

  • RD Congo: un avion cargo, affrété par la Présidence, s'est écrasé jeudi
  • RD Congo: aucun survivant dans le crash de l'avion cargo
  • RD Congo: les débris de l'avion retrouvés dans la province de Maniema (Est)
  • RD Congo: le chauffeur du Président Tshisekedi parmi les victimes du crash
  • Congrès Mondial de la Route: la 27e édition (2023) à Prague, en Rép. Tchèque
  • Congrès Mondial de la Route: fin des travaux ce jeudi à Abu Dhabi
  • Congo: nouvelle pénurie de carburant à Brazzaville
  • Air France: le premier vol commercial en A350 lancé lundi
  • Métro d'Abidjan: accord complémentaire entre la CI et Bouygues
  • Métro d'Abidjan: les travaux démarreront début 2020

Abidjan: un Salon de l'automobile annoncé pour décembre

ActualitéPublié le 14-06-2019 16h30

Le Salon ouvrira sur des travaux scientifiques sur les grands enjeux de l’industrie automobile. Ph. d'archives

Les acteurs de la filière auto et moto se donnent rendez-vous du 12 au 16 décembre au bord de la lagune Ebrié pour le premier Salon de l’automobile d’Abidjan. L’évènement initié par le Groupe interprofessionnel automobiles, matériels et équipement (GIPAME) a été lancé jeudi.

L’espace d’exposition sis sur la route de l’aéroport sera amenagé pour ces portes ouvertes qui en plus d’expositions, offriront des panels et des travaux scientifiques sur les grands enjeux de l’industrie automobile et les conditions de son essor en Afrique, particulièrement en Côte d’Ivoire.

Dans le contexte ivoirien, le véhicule ne constitue pas qu’un sujet d’intérêt commercial. Il est devenu la pierre angulaire d’un vaste programme de réforme du secteur du transport routier sous la houlette du minsitre Amadou Koné.

Le parc automobile est passé du simple au double soit de 600 000 engins à 1,2 million entre 2015 et 2018, alors que l’installation d’unités de montage, annoncée par le gouvernement, tarde à se concrétiser.

Le rajeunissement du parc automobile, le respect de la reglementation sur la charge à l’essieu et la migration de l’activité transport vers un cadre formel sont autant de défis qui ne peuvent être relevés tant qu’ils ne sont pas soutenus par des garantis d’acquisiton d’un matériel roulant neuf et en bon état.

Au-delà de créer des emplois nouveaux, les réflexions doivent être orientées vers la nécessité d’avoir «un environnement sain, mais aussi de lutter contre l’insécurité routière», a souligné le ministre Amadou Koné à la cérémonie de lancement du Salon.

Célestin KOUADIO
c.kouadio@acturoutes.info

Laissez un commentaire, un cadeau vous attend...Chaque jour, commentez les articles que vous lisez sur Acturoutes.info. Donnez votre avis, dénoncez ce qui ne va pas et proposez vos solutions. Sur les articles que vous lisez, cliquez sur J′aime et partager pour les partager avec vos amis et proches en un clic. Pour le reste, regardez dans ACTUROUTES Cadeaux ! ACTUROUTES récompense votre fidélité. Des cadeaux vous attendent...

Lire également: