Direct Trafic | Le trafic routier en Direct
fermer réduire agrandir

Le Signal

  • Togo: SOROUBAT obtient un contrat de 26,7 milliards pour élargir une route
  • Congrès Mondial de la Route: plus de 600 "résumés écrits" déjà soumis
  • Abou Dhabi: Le 26e Congrès mondial de la route se tiendra du 6 au 10 octobre
  • Infrastructures: la Côte d’Ivoire et deux autres pays africains intègrent l’AIIB
  • Burkina: 9 milliards FCFA de l'OPEP pour rénover l’axe Tougan-Ouahigouya
  • Nigeria: 19 morts dans la sortie de route d'un convoi de retour d'un mariage
  • Autoroute du Nord: collision autocar - camion, 44 victimes dont 06 décès
  • Sénégal: démission du DG de la compagnie Air Sénégal, Philippe Bohn
  • Rwanda: premier vol direct Kigali-Kinshasa ce mercredi, de Rwandair
  • Inde: Endettée, Jet Airways annonce la suspension de ses vols

Bouaké: l’origine des échauffourées entre acteurs des transports, lundi

ActualitéPublié le 12-02-2019 12h28

La tension était palpable causant de nombreux dégâts. Photo DR

La matinée du lundi était sous tension en plusieurs zones de Bouaké (Centre). A l’origine, le refus de conducteurs de motos-taxis de respecter de nouvelles mesures entrant dans le cadre de la sécurité routière, après une période de sensibilisation

Selon plusieurs sources jointes par Acturoutes dans la région du Gbéké, des acteurs de la corporation suscitée ont bruyamment manifesté leur opposition contre plusieurs les décisions.

Il s’agit du respect de port casques, d’immatriculations de leurs engins (motos et tricycles), de possession du permis de conduire, du transport d’un passager au maximum pour les 2 roues.

Dans leur élan, les manifestants auraient tenté de paralyser les activités de la ville en barrant des voies notamment au rond-point de la gare, au Commerce et à Dar-es-Salam.

Une attitude qui aurait poussé des auxiliaires des transports (des coxers) à en découdre avec les frondeurs. Le calme est revenu dans l’après-midi, après une intervention des forces de l’ordre. Le bilan fait état de dégâts matériels et corporels.           

Les mesures initiées par le précédent préfet de la 2e ville ivoirienne, Aka Konin et que son successeur, Tuo Fozié entend faire appliquer, visent à réglementer le secteur des transports dans cette cité.

Mathias KOUAME
m.kouame@acturoutes.info

Laissez un commentaire, un cadeau vous attend...Chaque jour, commentez les articles que vous lisez sur Acturoutes.info. Donnez votre avis, dénoncez ce qui ne va pas et proposez vos solutions. Sur les articles que vous lisez, cliquez sur J′aime et partager pour les partager avec vos amis et proches en un clic. Pour le reste, regardez dans ACTUROUTES Cadeaux ! ACTUROUTES récompense votre fidélité. Des cadeaux vous attendent...

Lire également: