Plus d'infos fermer
Direct Trafic | Le trafic routier en Direct
fermer réduire agrandir

Le Signal

  • Cyclisme:la Tropicale Amissa Bongo 2019 a démarré lundi
  • Cyclisme: N. Bonifazio vainqueur des étapes 1 et 2 de la Tropicale
  • Tropicale Amissa: Niccolo Bonifazio (Italie) conserve le maillot jaune après 2 étapes
  • Suisse: 1500 vols de jets privés annoncés pour le Forum économique de Davos
  • France: 2018 a été une "bonne année" pour les acteurs de la route, dit P. Calvin
  • Bondoukou: saisie de 10kg de cannabis à Sako par la police anti-drogue
  • Tourisme: la CI sera présente au 39e Salon d'Espagne (FITUR)
  • Niger: Niamey abrite la 8e Foire des produits maraichers d'Agadez
  • Routes: un pont entre le Sénégal et la Gambie inauguré, lundi
  • France: les transports perturbés par une forte chute de neige

Abidjan: la baisse de 30% des tarifs d'escale effective dès janvier 2019

ActualitéPublié le 13-12-2018 15h47

Les compagnies aériennes disent souffrir du poids de la parafiscalité et des redevances à l'aéroport d'Abidjan. Ph. d'archives

Dès janvier 2019, la baisse de 30% sur les tarifs d’assistance en escale obtenue pour les compagnies de transport sera effective à l’aéroport d’Abidjan, le ministre des transports, Amadou Koné, a fait la promesse mercredi au cours de la rencontre sectorielle initiée par le Comité de concertation Etat-secteur privé (CCESP).

«Nous avons obtenu une reduction de 30% audela de ce que nous pouvions dans le cadre de la convention en ce qui concerne le plafonnement du tarif de l’assistance au sol. A partir du 1er janvier 2019, les 30% de réduction seront effectives. Nous contnuerons les discussions pour aller au-delà», a assuré M. Koné.

Le retard dans la mise en application de cette facilité décidée courant 2018 est liée au caractère transversal de la décision. D’autres départements ministériels devant analyser le dossier et y apporter des contributions éventuelles.

Le secteur du transport aérien a connu des réelles performances soulignées par l’Association des compagnies aériennes desservant la Côte d’Ivoire. De moins de 700 mille passagers, le trafic a dépassé la barre symobilque de 2 millions de voyageurs en 2017 avec une quarantaine de compagnies transitant sur la plateforme aéroportuaire.

Le ministre a également démenti les affirmations présentant Abidjan comme l’un des aéroports les plus chers en matière de tarifs. A titre d’exemple, Amadou Koné a sorti les prix pratiqués ailleurs en Afrique de l’Ouest. Soit, 45 200 FCFA à Accra (Ghana) 67 000 FCFA à Dakar (Sénégal) et 39 400 FCFA à Abuja (Nigeria), alors qu’Abidjan n’exige que 35 000 FCFA en taxes et redevance sur les vols régionaux.

«Abidjan n’est pas le plus cher», a insisté le ministre pour qui la concession de prestations aux groupes Aéria et NAS (National aviation service) vise aussi l’essort du secteur privé. A ce titre, l’Etat «ne peut pas d’autorité defaire les conventions».

D’autres négociations sont en cours avec des compagnies privées qui souhitent un abatteement des taxes sur l’importation des pièces de rechanges et des avions etc. En retour, le ministre a souhaité que les compagnies aériennes repercutent les efforts faits par l’Etat sur les coûts des prestations. Cela, en procédant à une baisse des prix des billets d’avions.

Célestin KOUADIO
c.kouadio@acturoutes.info

 

Laissez un commentaire, un cadeau vous attend...Chaque jour, commentez les articles que vous lisez sur Acturoutes.info. Donnez votre avis, dénoncez ce qui ne va pas et proposez vos solutions. Sur les articles que vous lisez, cliquez sur J′aime et partager pour les partager avec vos amis et proches en un clic. Pour le reste, regardez dans ACTUROUTES Cadeaux ! ACTUROUTES récompense votre fidélité. Des cadeaux vous attendent...

Lire également: