Plus d'infos fermer
Direct Trafic | Le trafic routier en Direct
fermer réduire agrandir

Le Signal

  • Cyclisme:la Tropicale Amissa Bongo 2019 a démarré lundi
  • Cyclisme: N. Bonifazio vainqueur des étapes 1 et 2 de la Tropicale
  • Tropicale Amissa: Niccolo Bonifazio (Italie) conserve le maillot jaune après 2 étapes
  • Suisse: 1500 vols de jets privés annoncés pour le Forum économique de Davos
  • France: 2018 a été une "bonne année" pour les acteurs de la route, dit P. Calvin
  • Bondoukou: saisie de 10kg de cannabis à Sako par la police anti-drogue
  • Tourisme: la CI sera présente au 39e Salon d'Espagne (FITUR)
  • Niger: Niamey abrite la 8e Foire des produits maraichers d'Agadez
  • Routes: un pont entre le Sénégal et la Gambie inauguré, lundi
  • France: les transports perturbés par une forte chute de neige

Environnement: la BAD à la recherche de transports "propres" pour l'Afrique

ActualitéPublié le 11-12-2018 18h41

Le nombre élevé d'engins à moteur entraîne une forte concentration e CO2 dans les villes. Photo d'archives

Une étude de la Banque africaine de développement a été présentée à la COP 24 qui se tient en Pologne. Axée sur le thème «Émissions, cartographie, surveillance et renforcement des capacités de transport dans 5 pays africains sélectionnés», elle vise à apporter aux dirigeants africains des pistes sur les moyens les plus efficaces pour collecter, stocker et analyser les données, en vue d’organiser la lutte contre la pollution de l’air.

Les actions prioritaires doivent être menées dans le secteur des transports, source principale d’émission de CO2, qui connaissent un accroissement en raison de l’urbanisation galopante.Les résultats se traduiront par l’avènement de systèmes de transport moins polluants.

Des études indiquent que 90% de la pollution de l'air urbain dans les pays en développement est imputable aux émissions des véhicules. L'OMS estime qu’en Afrique, 176 000 décès par an sont dus à la pollution de l'air extérieur.

Les Etats africains sont encore handicapés par le manque réseaux de surveillance de la qualité de l'air. Ils ne disposent pas non plus d’éléments tangibles de l’impact de la pollution atmosphérique sur la santé humaine et l’environnement.

Célestin KOUADIO
c.kouadio@acturoutes.info

Laissez un commentaire, un cadeau vous attend...Chaque jour, commentez les articles que vous lisez sur Acturoutes.info. Donnez votre avis, dénoncez ce qui ne va pas et proposez vos solutions. Sur les articles que vous lisez, cliquez sur J′aime et partager pour les partager avec vos amis et proches en un clic. Pour le reste, regardez dans ACTUROUTES Cadeaux ! ACTUROUTES récompense votre fidélité. Des cadeaux vous attendent...

Lire également: