Le Signal France: Les Emirats Arabes Unis passent une commande de 80 avions Rafale

Transport aérien

Un avion d'Air Côte d'Ivoire momentanément bloqué au Mali

Publié le: lun. 22/11/2021, 18:41

« Au moment où je vous parle, l’avion devrait pouvoir reprendre les airs », a confié notre source, évoquant une solution négociée du contentieux. De quoi s’agit-il ?

L'avion devait avoir repris les airs au moment où nous éditions cet article. Ph. d'archives

Un avion d’Air Côte d’Ivoire bloqué à Bamako au Mali ce lundi. L’affaire a été ventilée par Jeune Afrique. Une source au sein de la compagnie ivoirienne a confirmé les faits à Acturoutes en début de soirée, sans oublier de souligner que le transporteur subit les effets collatéraux d’un litige qui ne l’implique pas directement.


« Au moment où je vous parle, l’avion devrait pouvoir reprendre les airs », a confié notre source, évoquant une solution négociée du contentieux. De quoi s’agit-il ?


Le 22 octobre la Cour de justice de la CEDEAO a enjoint l’Etat ivoirien  de restituer à  M. Oumar Diawara, homme d’affaires congolo-malien, environ 50 hectares de terrains confisqués en 2020 sur décision du tribunal d’Abidjan. Ces parcelles estimées à 15 milliards de FCFA sont situées sur une emprise déclarée d’utilité publique pour la construction de la voie de contournement dite Y4. Abidjan doit aussi verser à l’individu 1,3 milliard de FCFA au titre de dommages et intérêts. Mais la décision de l’instance sous-régionale n’a pas été suivie d’effet à Abidjan, d’après les explications de Jeune Afrique.


En action de recours, M. Diawara, présenté comme un investisseur très influent dans les secteurs du pétrole et du gaz, ainsi que du transport de produits raffinés et alimentaires, a obtenu l’autorisation de saisir les biens de l’Etat ivoirien. L’occasion lui a été offerte avec un des avions de la compagnie aérienne nationale ivoirienne, Air Côte d’Ivoire qui effectuait une escale ce lundi à Bamako en territoire malien. Il s‘agit d’un Airbus A319 immatriculé TU-TSZ.


Célestin KOUADIO

image-pub
acturoute youtube
Akinwumi Adesina : « Nous avons déjà connecté 55 millions de personnes aux transports améliorés »

Dans cet entretien réalisé en novembre 2019, le président de la BAD fait le point des efforts faits ces dernières années dans le secteur des transports en vue d’améliorer par la même occasion la qualité de vie des populations africaines. « Ces quatre dernières années, nous avons connecté 55 millions de personnes aux transports améliorés », dit-il.

image-pub