Le Signal Ghana: Les travaux de la route Kome-Kitase lancés

UEMOA

Un Cadre d'actions prioritaires adopté contre les entraves sur les corridors routiers

Publié le: lun. 04/07/2022, 22:43

La Commission de l’UEMOA n’entend visiblement pas rester impuissante face aux entraves à la libre circulation sur les corridors routiers.

La fluidité sur les corridors routiers va soulager les échanges intrarégionaux. Ph. d'archives

Le Représentant résident de la Commission de l’UEMOA en Côte d’Ivoire, Gustave Diasso a annoncé lundi à Abidjan que l’institution vient d’adopter un Cadre d’actions prioritaires dit CAP 2025. Destiné à rendre les économies des Etats de l’Union plus compétitives, ce plan d’intervention « fait la part belle au transport ».


Selon M. Diasso qui s’exprimait à l’ouverture du 6e Forum international et Salon africain des transports, le CAP2025 va se traduire par des mesures visant « l’opérationnalisation des Postes de contrôle juxtaposés ou PCJ, le développement des infrastructures autoroutières, l’application du règlement 14, le renouvellement du parc auto de véhicules de transport de marchandises, la professionnalisation des transporteurs et l’interconnexion des systèmes informatiques douaniers ».


Ces actions stratégiques se présentent comme une réponse à ce que l’intervenant qualifie de «persistance de nombreux obstacles aux mouvements des personnes et des biens». Car les autorités publiques n’ont pas encore réussi à vaincre totalement la pratique de la surcharge, les contrôles non officiels, les procédures douanières longues et non harmonisées, la fraude et les perceptions illicites sur les corridors.


Ces pratiques anormales ont pour conséquence un délai de passage très long à l’interface portuaire et à la traversée des frontières, de même que des coûts afférents à ce processus qui restent anormalement élevés. A titre d’exemple, le temps moyen de transit de marchandises d’Abidjan à Bamako (1174km) est d’environ 24 jours soit 11 jours au Port d’Abidjan, 11 jours en cours de route et 2 jours sur le lieu de déchargement en hinterland.


Il existe un moyen efficace de surmonter ce type d’obstacle, notamment le recours aux technologies de l’information pour l’établissement de normes standards de transmission électroniques des données conditionnant le mouvement des trafics sur les corridors, harmonisant les pratiques administratives et commerciales.


A terme, ces solutions devraient réduire de 10 jours le temps de transit global sur les corridors routiers  et des gains économiques équivalents à  1% du PIB communautaire.


Célestin KOUADIO

kcelest1@yahoo.fr

image-pub
acturoute youtube
Abidjan: Fermeture du boulevard lagunaire pour les travaux du pont de Cocody

Le boulevard lagunaire dans le quartier du Plateau, à Abidjan, va être fermé pendant plusieurs jours, selon un programme dont Acturoutes TV a eu copie. Cette fermeture est due aux travaux de construction du pont de Cocody. Voir la vidéo pour connaitre les horaires de fermeture et le plan de circulation qui en découle. Source: Ministère de l'équipement et de l'entretien routier.

image-pub