Le Signal France: Les Emirats Arabes Unis passent une commande de 80 avions Rafale

Transport routier

Près de 60 000 acteurs veulent migrer vers le formel

Publié le: mer. 13/10/2021, 14:48

L’invitation du gouvernement ivoirien faite aux acteurs du transport routier à migrer vers le formel est-elle bien saisie? Oui, répond le Directeur général du Haut conseil des entreprises de transport Diaby Ibrahim, lors des Assises du transport

La formalisation vise aussi à garantir la viabilité des entreprises de transport routier. Ph. d'archives

L’invitation du gouvernement ivoirien faite aux acteurs du transport routier à migrer vers le formel est-elle bien saisie? Oui, répond le Directeur général du Haut conseil des entreprises de transport Diaby Ibrahim, lors des Assises du transport, jeudi dernier.


Intervenant à un panel sur «Comment simplifier le processus de formalisation des entreprises de transport», il a affirmé qu’environ 60 000 acteurs des transports frappent aux portent du circuit formel. Mais, il y a encore des points qui subsistent comme des obstacles.


La première difficulté est la centralisation des services du Centre de promotion des investissements de Côte d’Ivoire (CEPICI) à Abidjan qui oblige un transporteur basé à Ferké à parcourir des centaines de kilomètres pour des formalités administratives. Par ailleurs, les transporteurs n’ont pas suffisamment d’informations sur le régime fiscal qui leur est imposé selon l’entreprise qu’ils veulent créer.


A ces préoccupations, la Directrice du Guichet unique du CEPICI, Mme Sandrine Tegnan, a répondu en assurant du bon fonctionnement de la plateforme digitale de création des entreprises qui permet de boucler le processus en 72 heures. Le système, il faut le reconnaitre, a connu une période de dysfonctionnement liée à divers facteurs.


« J’encourage les transporteurs à se formaliser pour bénéficier des mesures d’accompagnement et de financement que l’Etat prévoit pour eux, sous forme d’exonération de taxe de crédit d’imposition etc », a-t-elle lancé.


Concernant la décentralisation du Guichet unique du CEPICI, la Directrice a souligné qu’il est question d’un déploiement des services à San Pedro. Le projet d’une représentation à Bouaké n’ayant pas abouti.


Célestin KOUADIO

image-pub
acturoute youtube
Akinwumi Adesina : « Nous avons déjà connecté 55 millions de personnes aux transports améliorés »

Dans cet entretien réalisé en novembre 2019, le président de la BAD fait le point des efforts faits ces dernières années dans le secteur des transports en vue d’améliorer par la même occasion la qualité de vie des populations africaines. « Ces quatre dernières années, nous avons connecté 55 millions de personnes aux transports améliorés », dit-il.

image-pub