Le Signal France: Les Emirats Arabes Unis passent une commande de 80 avions Rafale

Air Côte d'Ivoire

La compagnie explique ce qui s'est réellement passé à Bamako

Publié le: mar. 23/11/2021, 13:39

Suite à l’incident survenu à l’aéroport de Bamako (Mali) laissant croire à la saisie d’un avion d’Air Côte d’Ivoire, la compagnie aérienne a produit une mise au point dont Acturoutes a eu copie.

La compagnie assure que l'avion a effectivement décollé de Bamako, lundi à 17h12. Ph. DR

Suite à l’incident survenu à l’aéroport de Bamako (Mali) laissant croire à la saisie d’un avion d’Air Côte d’Ivoire, la compagnie aérienne a produit une mise au point dont Acturoutes a eu copie. 


Ce lundi 22 novembre 2021, la compagnie Air Côte d’Ivoire a été informée de la tentative de saisie d’un de ses aéronefs de type Airbus A319 à l’aéroport international de Bamako.


Cette mesure qui s’apparente en une exécution d’une décision de la Cour de Justice de la CEDEAO, ne concerne nullement la compagnie Air Côte d’Ivoire.


La direction de la compagnie informe l’opinion publique nationale et internationale que cette tentative n’a pu prospérer et que le vol prévu à 17h10, a effectivement décollé à 17h12.


Air Cote d’Ivoire, la compagnie leader et de référence en Afrique de l’Ouest et du Centre mettra tout en œuvre pour garantir sa crédibilité.


Elle entend utiliser tous les moyens de droit à sa disposition pour faire échec aux velléités de cette nature. C’est pourquoi des dispositions utiles seront diligemment prises pour donner les suites de droits qui conviennent aux circonstances de l’espèce.


La compagnie remercie ses clients et ses partenaires pour la confiance sans cesse renouvelée.

image-pub
acturoute youtube
Akinwumi Adesina : « Nous avons déjà connecté 55 millions de personnes aux transports améliorés »

Dans cet entretien réalisé en novembre 2019, le président de la BAD fait le point des efforts faits ces dernières années dans le secteur des transports en vue d’améliorer par la même occasion la qualité de vie des populations africaines. « Ces quatre dernières années, nous avons connecté 55 millions de personnes aux transports améliorés », dit-il.

image-pub