Le Signal Burkina: Test de covid gratuit pour les participants de retour du FESPACO 2021

Bénin

La BAD recommande d'améliorer la compétitivité du port de Cotonou

Publié le: mer. 13/10/2021, 16:56

La Banque Africaine de Développement (BAD) demande aux autorités du Bénin d’améliorer la compétitivité du port de Cotonou, en vue de consolider ses potentialités pour relancer l’économie.

Le port de Cotonou est en chantier d'extension et de modernisation. Ph. d'archives

La Banque Africaine de Développement (BAD) demande aux autorités du Bénin d’améliorer la compétitivité du port de Cotonou, en vue de consolider ses potentialités pour relancer l’économie. Le port de Cotonou qui contribue à plus 60% du PIB est en chantier d’extension et de modernisation, en vue d’accroitre sa capacité logistique pour15 à 16m de tirant d’eau d’ici à 2024 pour accueillir de plus gros navires.


Ce plan doit être accompagné du développement de la plateforme aéroportuaire de Glo Djigbé. Le projet estimé à 360 milliards de FCFA va aboutir à l’érection d’un aéroport à environ 18km au nord de Cotonou la capitale.


La Banque a identifié cinq autres piliers qui vont soutenir un nouveau modèle de croissance et de développement du pays. Ce sont, entre autres: le développement du capital humain, le développement des chaines de valeurs agricoles et industrielles et le développement des infrastructures de soutien à la compétitivité à travers des investissements publics efficaces. La note de diagnostic-pays été publiée fin septembre.  


Du fait de sa position géographique le Bénin est un hub commercial et une plateforme de service logistiques qui devrait bénéficier des opportunités d’intégration en Afrique de l’Ouest et de la Zone bde libre-échange continentale (ZLECAF), souligne le document.


Célestin KOUADIO

image-pub
acturoute youtube
Akinwumi Adesina : « Nous avons déjà connecté 55 millions de personnes aux transports améliorés »

Dans cet entretien réalisé en novembre 2019, le président de la BAD fait le point des efforts faits ces dernières années dans le secteur des transports en vue d’améliorer par la même occasion la qualité de vie des populations africaines. « Ces quatre dernières années, nous avons connecté 55 millions de personnes aux transports améliorés », dit-il.

image-pub