Le Signal Yopougon: Sondage de sol en cours pour la construction de l'échangeur du carrefour Sable

Gabon

Colas va bitumer « à ses frais » près de 10km des routes

Publié le: jeu. 13/01/2022, 15:32

Le groupe Colas avait hérité d’un projet de construction de 6,4km de routes à Libreville, la capitale gabonaise. Après analyse, le linéaire total sera porté à près de 16km.

Les chantiers concernés devraient démarrer avant la fin de ce mois de janvier 2022. Ph. d'archives

Le groupe Colas avait hérité d’un projet de construction de 6,4km de routes à Libreville, la capitale gabonaise. Après analyse, le linéaire total sera porté à près de 16km.


La presse locale indique que la Task force sur la dette intérieure du Gabon s’est penchée sur le projet d’élargissement de la section PK5-PK12 en 2X2 voies, exécuté par Colas en 2016-2018. Les experts ont conclu que les travaux estimés à 65 milliards de FCFA étaient surfacturés. Car ils établissement un rapport prix de plus de 10 milliards de FCFA par kilomètre de route. 


Dès lors, l’Etat a souhaité le remboursement par Colas du surplus de fonds versés à travers un prêt de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC).


Les discussions avec l’entreprise française qui a dépêché une mission à Libreville en fin d’année 2021 ont abouti à ce que 9,5km de routes supplémentaires soient ajoutés au projet concédé à Colas. L’entreprise française de BTP va donc « gracieusement » se mettre sur un nouveau chantier routier. Les routes concernées ne sont pas précisées. Mais les travaux devraient commencer en ce mois de janvier 2022. 


Colas est rattrapé par le passé et se retrouve une nouvelle fois en mauvaise posture. La filiale du groupe Bouygues a été récemment frappée par une sanction de la Banque Mondiale, à Madagascar. L’institution financière reproche une « collusion » avec le gouvernement lors d’un appel offres relatif à des projets aéroportuaires.


Célestin KOUADIO

c.kouadio@acturoutes.info



image-pub
acturoute youtube
Akinwumi Adesina : « Nous avons déjà connecté 55 millions de personnes aux transports améliorés »

Dans cet entretien réalisé en novembre 2019, le président de la BAD fait le point des efforts faits ces dernières années dans le secteur des transports en vue d’améliorer par la même occasion la qualité de vie des populations africaines. « Ces quatre dernières années, nous avons connecté 55 millions de personnes aux transports améliorés », dit-il.

image-pub