Le Signal Yopougon: Sondage de sol en cours pour la construction de l'échangeur du carrefour Sable

Guinée Bissau

30 milliards FCFA mobilisés pour déployer un système de gestion intégrée des transports

Publié le: mer. 12/01/2022, 17:39

La Guinée Bissau envisage d’établir un système de gestion intégrée des transports moderne à l’image des pays frères comme la Côte d’Ivoire. Le projet nécessitera 30 milliards de FCFA, a révélé le ministre des transports et de la communication

Pour le ministre bissau-guinéen des transports, le système de gestion des transports en Côte d'Ivoire est un exemple à copier. Ph. d'archives

La Guinée Bissau envisage d’établir un système de gestion intégrée des transports moderne à l’image des pays frères comme la Côte d’Ivoire. Le projet nécessitera 30 milliards de FCFA, a révélé le ministre des transports et de la communication, Augusto Gomez, lors d’une visite à Abidjan, mercredi.


La convention a été signée en juillet 2021 à Abidjan avec Quipux Afrique, entreprise spécialisée dans les solutions digitales appliquées au transport et en charge de l’exploitation des Centres de gestion intégrée (CGI) du ministère ivoirien des transports.


Le dossier a été présenté aux institutions et entités bissau-guinéennes intervenant dans le secteur des transports pour mieux aire comprendre l’initiative. Il a également franchi l’étape du ministère des finances. Selon M. Gomes, il sera analysé en Conseil des ministres, dernière étape avant sa phase d’application.


« Au Burkina Faso, ils sont déjà un certaine niveau. Nous (Guinée Bissau) sommes encore à la base », a déclaré le ministre qui était accompagné de son homologue burkinabé, Vincent Dabilgou.


Le système de gestion intégré repose sur un processus informatisé de bout en bout et une base de données unique garantissant la traçabilité de toutes les opérations en vue de l’établissement d’un document de transport.   


Très impressionné par l’intégration de divers démembrements de l’Etat dans la base de données mise en place par Quipux Afrique, il dit se rendre compte du gros travail à abattre dans son pays.


« Chez nous il y a trop de conflits entre acteurs (transporteurs, forces de sécurité, impôts) qui génèrent des risques », a-t-il déploré.


Célestin KOUADIO

c.kouadio@acturoutes.info

image-pub
acturoute youtube
Akinwumi Adesina : « Nous avons déjà connecté 55 millions de personnes aux transports améliorés »

Dans cet entretien réalisé en novembre 2019, le président de la BAD fait le point des efforts faits ces dernières années dans le secteur des transports en vue d’améliorer par la même occasion la qualité de vie des populations africaines. « Ces quatre dernières années, nous avons connecté 55 millions de personnes aux transports améliorés », dit-il.

image-pub